Que ça dure !

Lors­qu’ils ont créé le trail de la Vallée de la Vère en 1998, Jacques Ne­voux et Gé­rard Pil­fert, par­taient pour 3 ou 4 édi­tions, pas plus… La 20e au­ra lieu, di­manche 30 avril.

L'Orne Combattante (FL) - - ATHIS ET SON PAYS -

Athis-de-l’Orne.

À la créa­tion du trail de la Vallée de la Vère en 1998, ja­mais Jacques Ne­voux n’ima­gi­nait ar­ri­ver à or­ga­ni­ser la 20e édi­tion.

« Avec Gé­rard Pil­fert, je suis al­lé faire le trail des Tem­plier, sur le pla­teau du Lar­zac, en 1995. C’est l’un des pre­miers trails créé en France. J’ai ter­mi­né 264e sur 400. Puis, nous sommes al­lés en cou­rir d’autres en Bre­tagne où nous avons dé­cou­vert une am­biance cha­leu­reuse et convi­viale. L’idée nous a pris d’en or­ga­ni­ser un chez nous. Nous avons été les pre­miers à le faire en Nor­man­die » dit Jacques Ne­voux, pré­sident de Cou­rir dans le Bo­cage, or­ga­ni­sa­teur du trail de la Vallée de la Vère.

La pre­mière édi­tion a ras­sem­blé 210 cou­reurs et 221 mar­cheurs. Le re­cord des cou­reurs c’est ce­lui de 2016 avec 454 au dé­part des deux dis­tances (30 et 17 km). Le re­cord ab­so­lu de par­ti­ci­pants a été at­teint en 2003 avec 1.085 par­ti­ci­pants (421 cou­reurs et 664 mar­cheurs). En­suite, il y a eu une lé­gère éro­sion des par­ti­ci­pants qui est des­cen­due au plus bas à 584 en 2014 dont 349 cou­reurs, tou­jours sur deux dis­tances.

Le car­re­four Sau­cisse

« Nous re­mon­tons pro­gres­si­ve­ment de­puis mais, au­jourd’hui, nous ne sommes plus les seuls à or­ga­ni­ser des trails en Nor­man­die. La concur­rence est de­ve­nue rude » in­siste Jacques Ne­voux qui avoue au­jourd’hui que ce­la de­vient de plus en plus dif­fi­cile d’or­ga­ni­ser. Il faut en ef­fet pré­voir tout un staff mé­di­cal : mé­de­cin, am­bu­lance, poste de se­cours, le ma­té­riel in­for­ma­tique. « Ça de­vient de plus en plus stres­sant et le bud­get aug­mente. Cette an­née, c’est 10.000 €. Il faut trou­ver des par­te­naires. Heu­reu­se­ment, nous avons Flers Ag­glo qui sup­plante l’ex-com­mu­nau­té de com­munes d’Athis et aus­si le conseil dé­par­te­men­tal de l’Orne. Mais le conseil ré­gio­nal m’a an­non­cé que c’est la der­nière an­née que nous sommes sub­ven­tion­nés. En 2018, ils pri­vi­lé­gie­ront des ma­ni­fes­ta­tions plus por­teuses pour l’image de la Nor­man­die… »

Sur le ter­rain, là aus­si, il faut mo­bi­li­ser en amont et le jour de l’épreuve.

« Il nous faut une cen­taine de bé­né­voles et ce­la re­pré­sente un gros tra­vail, sur­tout dans les der­niers jours. Cha­cun connaît son rôle et sait ce qu’il a à faire avant le jour J et le jour de la course. »

Des anec­dotes, l’or­ga­ni­sa­teur athi­sien en a quel­que­sunes en mé­moire, comme en 2000 où après la tem­pête du 26 dé­cembre 1999, il a fal­lu jouer de la tron­çon­neuse pour dé­ga­ger les arbres tom­bés du cô­té du bois de Ber­jou. C’est de là qu’au­jourd’hui à Cou­rir dans le Bo­cage on parle du « car­re­four sau­cisse » qui, en réa­li­té est ce­lui du car­re­four du Ca­pet.

Que ré­serve la 20e édi­tion ?

« Nous avons fait cuire des sau­cisses au bar­be­cue pour nous res­tau­rer le mi­di entre deux cor­vées de tron­çon­nage » ex­plique Jacques Ne­voux. « Nous sommes une équipe d’une quin­zaine de dé­brous­sailleurs. Nous re­ce­vont sou­vent des coups de main des agri­cul­teurs où des pro­prié­taires de par­celles, bois et che­mins tra­ver­sés. Nous sommes tou­jours très bien ac­cueillis en gé­né­ral. »

L’un des atouts du trail de la Vallée de la Vère, c’est aus­si le ca­deau of­fert aux par­ti­ci­pants. « Nous es­sayons de sor­tir de l’or­di­naire et je crois que ça plaît bien ! »

Sur le plan spor­tif, rare sont les cou­reurs qui ne rentrent pas à Athis, mais ce­la est dé­jà ar­ri­vé à un an­cien vain­queur qui s’était éga­ré du cô­té de Ber­jou qui, écoeu­ré, avait pré­fé­ré aban­don­ner plu­tôt que de conti­nuer sa route sans pou­voir jouer la pre­mière place. D’autres an­nées, la cha­leur a pro­vo­qué quelques sou­cis de déshy­dra­ta­tion chez cer­tains cou­reurs. Ce­pen­dant ce­la n’est pas ar­ri­vé ces der­nières an­nées, où la météo était plus hu­mide. Que nous ré­serve la 20e édi­tion, le 30 avril pro­chain ?

Le dé­part de la 19e édi­tion en 2016, place Saint-Vi­gor avec Jacques Ne­voux au mi­cro à gauche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.