Les bières ont conquis le Sa­lon de l’agri­cul­ture

L'Orne Combattante (FL) - - SUISSE NORMANDE -

Dé­but mars, au Sa­lon de l’agri­cul­ture, les bras­seurs de la Lie qui pro­duisent des bières ar­ti­sa­nales bio ima­gi­nées, bras­sées, condi­tion­nées et chou­chou­tées au coeur de la Suisse nor­mande se sont vus ré­com­pen­sés trois fois pour leur bière blonde, am­brée et brune.

Le ta­lent, la créa­ti­vi­té et l’ori­gi­na­li­té de Fran­çois Vas­sout et de sa femme Eri­ka ont payé.

Fran­çois Vas­sout brasse à la main à l’aide du tra­di­tion­nel fur­quet, se­lon ses propres re­cettes ori­gi­nales, des bières ar­ti­sa­nales bio nor­mandes en bou­teilles et fûts pres­sion.

« Une bière est une bois­son fer­men­tée faite à base de cé­réales et d’une plante in­fu­sée, le hou­blon. La bière ar­ti­sa­nale est une bois­son dont le moût est constitué des sucres ex­traits de l’orge mal­tée, dans le­quel on in­fuse du hou­blon, et que l’on laisse fer­men­ter pour ob­te­nir de l’al­cool. Chaque re­cette de bière ar­ti­sa­nale est une trans­for­ma­tion longue et com­plexe de plu­sieurs vé­gé­taux, qui donne nais­sance à d’ex­cel­lents breu­vages, aus­si di­vers que va­riés. Il y a tout un pro­ces­sus de fa­bri­ca­tion de la bière ar­ti­sa­nale bio avec plu­sieurs étapes », ex­plique Eri­ka Vas­sout.

Les trois bières ont re­çu une mé­daille d’ar­gent 2017 sont « Au pré de ma blonde », « L’am­brée du Ha­meau » et « Quai des brunes ».

Ca­ra­mé­li­sées et bis­cui­tées

« Au pré de ma blonde est une bière blonde ronde et fleu­rie, avec 6° d’al­cool. Une par­tie de l’orge uti­li­sée est nor­mande, pro­duite près de Po­ti­gny », pour­suit Eri­ka.

L’am­brée du Ha­meau est une bière ti­rant sur des notes da­van­tage ca­ra­mé­li­sées et bis­cui­tées.

Elle con­tient éga­le­ment 6° d’al­cool.

« Quai des brunes est une bière brune de type Por­ter aux notes de ca­cao, d’un style an­glais qui était bue par les do­ckers des ports an­glais, au nom évo­quant le cé­lèbre film tour­né au Havre », sou­ligne Eri­ka Vas­sout.

Face à la de­mande et à ce suc­cès gran­dis­sant, Jean-Fran­çois Fa­len­tin vient agran­dir l’équipe et prê­ter main-forte au couple de bras­seurs.

Fiers de ces dé­co­ra­tions, les ar­ti­sans bras­seurs, pas­sion­nés avant tout, conti­nuent d’avan­cer vite grand V.

« Nous avons in­ves­ti dans une uni­té de fa­bri­ca­tion qui rend la tâche plus fa­cile et où nous trou­vons un confort de tra­vail. Nous en sommes tout par­ti­cu­liè­re­ment sa­tis­faits d’au­tant que Fran­çois en a des­si­né les plans et que cette ma­chine 100 % lo­cale a été conçue et réa­li­sée par l’en­tre­prise Le­conte in­ox de Vire. C’est très im­por­tant pour nous de tra­vailler avec des par­te­naires lo­caux. »

Les bras­seurs par­ti­cipent éga­le­ment au concours du Four­quet d’or (le four­quet étant l’ou­til an­ces­tral et indispensable au bras­sage).

« Nous avons ob­te­nu en 2016 le four­quet d’or, il s’agit d’un concours or­ga­ni­sé par le mu­sée fran­çais de la bras­se­rie, dé­dié uni­que­ment au monde bras­si­cole. Nous au­rons les ré­sul­tats dans quelques se­maines. »

La bras­se­rie La Lie qui se des­sine un ave­nir bien pro­met­teur de­vra pro­chai­ne­ment re­cru­ter un nou­veau col­la­bo­ra­teur en vue des com­mandes et pro­jets.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.