Le chan­tier du plus long via­duc de l’Orne avance

Le contour­ne­ment Nord-Ouest de Flers a fait un bon au-des­sus de la val­lée de la Vère avec l’ins­tal­la­tion du ta­blier du via­duc qui la fran­chit. Près de 310 tonnes et 156 m de char­pente mé­tal­lique sont dé­sor­mais ins­tal­lés.

L'Orne Combattante (FL) - - BOCAGE SUISSE NORMANDE ET ENTRE -

C’est l’un des chan­tiers qui vise à désen­gor­ger le cen­tre­ville de Flers. Le chan­tier de la voie ra­pide pour per­mettre le contour­ne­ment Nord-Ouest de Flers avance.

Jeu­di 23 mars, les élus lo­caux étaient conviés au pous­sage du ta­blier du via­duc de la Vère. Avec 156 m, il s’agit du via­duc le plus long de tout le dé­par­te­ment de l’Orne.

Me­née par l’en­tre­prise Bau­din Châ­teau­neuf, spé­cia­liste de ce type d’ou­vrages, cette opé­ra­tion était un peu spec­ta­cu­laire. Les élus ont, sym­bo­li­que­ment, ap­puyé sur le bou­ton d’une ma­chine per­met­tant, grâce à un câble, de ti­rer cette char­pente mé­tal­lique, d’en­vi­ron 310 tonnes, com­po­sée de deux poutres d’acier de 1,60 m de hau­teur. Jé­rôme Nu­ry, maire Les ré­pu­bli­cains de Tin­che­bray Bo­cage et pré­sident de Dom­front Tin­che­bray In­ter­co, et Yves Goas­doué, maire so­cia­liste pré­sident de Flers Ag­glo, ont ap­puyé main dans la main sur le bou­ton ; sym­bole d’un chan­tier tout à fait trans­par­ti­san.

À ce titre, le vice pré­sident du dé­par­te­ment de l’Orne, Jé­rôme Nu­ry, a dé­cla­ré que cette « dia­go­nale nor­mande entre Vire, Tin­che­bray, Flers et Ar­gen­tan », cette liai­son rou­tière, per­met­tait de « tra­vailler sur le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique ». Il a ajou­té : « Je ne cesse de le rap­pe­ler : le bo­cage, c’est 55 % du PIB de l’Orne. Donc l’in­dus­trie, l’éco­no­mie se fait ici. Nous avons be­soin de liai­sons rou­tières qui fonc­tionnent ». Évo­quant la route Flers Ar­gen­tan qui se fait en pa­ral­lèle, Jé­rôme Nu­ry a dit avoir bon es­poir que le tra­vail avec la ré­gion Nor­man­die fasse abou­tir la liai­son de Briouze jus­qu’à Se­vrai.

À son tour, Yves Goas­doué a rap­pe­lé que le chan­tier avait, d’abord, né­ces­si­té « d’en­jam­ber la voie fer­rée » en sep­tembre 2016 avant la « mise en place de ce bel ou­vrage d’art ». Le pré­sident de Flers Ag­glo, en­core dé­pu­té de l’Orne, a par­lé de « ca­pa­ci­té à nous désen­cla­ver » et de cette « ca­pa­ci­té à tra­vailler en­semble sur le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique ». Il fai­sait ré­fé­rence à l’at­ti­tude des dif­fé­rents élus, de bords po­li­tiques dif­fé­rents, qui sont ca­pables, pour ces pro­jets, d’ou­blier les po­si­tions par­ti­sanes pour tra­vailler dans l’in­té­rêt du ter­ri­toire. Il a ajou­té que cette route al­lait, aus­si, per­mettre le désen­cla­ve­ment du Ci­riam, si­tué à Ca­li­gny, dont la ca­pa­ci­té d’ac­cueil pour­rait être dou­blée dans les an­nées qui viennent.

Pré­vu pour du­rer jus­qu’en sep­tembre 2017, le chan­tier de ce via­duc re­pré­sente un coût de 3 mil­lions d’eu­ros. La ré­gion Nor­man­die et le dé­par­te­ment de l’Orne fi­nancent 16 mil­lions d’eu­ros dans le cadre d’un par­te­na­riat. La conven­tion pré­voit, au titre du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, une par­ti­ci­pa­tion cu­mu­lée de Flers Ag­glo et de la Ré­gion de 8 mil­lions d’eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.