Vio­lences ré­ci­proques au fes­ti­val Art So­nic : deux hommes condam­nés

L'Orne Combattante (FL) - - BOCAGE SUISSE NORMANDE ET ENTRE -

Mar­di 28 mars, deux tren­te­naires ont été condam­nés par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel d’Ar­gen­tan, pour vio­lences par une per­sonne en état d’ivresse ma­ni­feste, sui­vie d’in­ca­pa­ci­té.

Briouze. Les pré­ve­nus étaient pour­sui­vis pour vio­lences ré­ci­proques lors d’une ba­garre gé­né­rale qui avait écla­té le 23 juillet 2016 au fes­ti­val Art So­nic. Les deux hommes étaient à la fois vic­times et pré­ve­nus dans ce dos­sier.

Seul l’un d’eux était pré­sent à l’au­dience. Il a ex­pli­qué qu’il s’était bat­tu avec l’autre mise en cause suite à un dif­fé­rend avec sa com­pagne avec la­quelle il échan­geait des in­sultes ré­ci­proques. Lors de ce fes­ti­val, ils étaient ga­rés côte à côte sur le par­king et tous faisaient des al­lées et ve­nues. Le pré­ve­nu, ab­sent à l’au­dience, avait dé­cla­ré lors de son au­di­tion, que ses voi­sins étaient échauf­fés et qu’ils n’ar­rê­taient pas d’in­sul­ter sa com­pagne.

Des coups de mar­teau échan­gés

« Elle avait beau­coup bu aus­si, on s’in­sul­tait, ce­la n’a pas plu au beau-frère qui m’a mis trois coups de poing ». Puis, il pré­cise que l’autre pré­ve­nu vou­lant ven­ger son beau­frère lui a sau­té des­sus. « On s’est mis des coups ». Un peu plus tard, ce der­nier se­rait re­ve­nu avec des amis puis une ba­garre gé­né­rale a écla­té.

« Je re­ce­vais des coups, j’en met­tais, j’ai es­qui­vé quelques coups de mar­teau, j’en ai pris par­tout sur la tête et le corps », a-t-il ajou­té, pré­ci­sant qu’il a eu plu­sieurs plaies né­ces­si­tant des points de su­ture. Le pré­ve­nu, ab­sent à l’au­dience, s’est vu pres­crire 45 jours d’in­ca­pa­ci­té de tra­vail suite aux coups de mar­teau no­tam­ment.

« Le fes­ti­val Art So­nic 2016 au­ra lar­ge­ment mar­qué les es­prits », a rap­pe­lé Yves Cour­roux, sub­sti­tut du pro­cu­reur de la Ré­pu­blique, pré­ci­sant que deux vi­giles avaient été roués de coups lors de cette ba­garre gé­né­rale. S’agis­sant des pré­ve­nus et des vio­lences ré­ci­proques, le par­quet re­con­naît qu’il n’est pas à même d’éta­blir qui est l’au­teur des coups avec arme sur l’un et l’autre, ni qui est à l’ori­gine de cette vio­lence.

Il a néan­moins re­quis 30 mois de pri­son dont 18 mois avec sur­sis et mise à l’épreuve du­rant 2 ans avec in­ter­dic­tion de dé­te­nir ou pos­sé­der une arme sou­mise à au­to­ri­sa­tion à l’en­contre du pré­ve­nu pré­sent à l’au­dience. Il a re­quis 6 mois de pri­son ferme à l’en­contre de l’autre.

Le tri­bu­nal a fi­na­le­ment condam­né le pre­mier, âgé de 35 ans, à 12 mois de pri­son dont 6 mois avec sur­sis et mise à l’épreuve du­rant 2 ans et in­ter­dic­tion de dé­te­nir une arme. L’autre mis en cause, âgé de 33 ans, ab­sent à l’au­dience, a été condam­né à 6 mois de pri­son ferme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.