Ac­cord au­tour de la me­sure

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS -

Si le prin­cipe qui consiste à do­ter Flers d’une po­lice mu­ni­ci­pale n’a pas sus­ci­té de dé­bats par­ti­cu­liers, la ma­jo­ri­té des membres du con­seil ayant vo­té en sa fa­veur, cer­taines ques­tions ont émaillé la séance.

La po­lice mu­ni­ci­pale de Flers se­ra di­ri­gée par un chef qui se­ra re­cru­té. Elle comp­te­ra quatre agents ti­tu­laires, qui au­ront pas­sé un concours et sui­vi une for­ma­tion contrô­lée par le pré­fet et le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique. Deux agents de sur­veillance de la voie pu­blique (ASVP) « vien­dront en ren­fort ».

Avant le vote, le conseiller mu­ni­ci­pal Eu­rope éco­lo­gie les verts, Omar Ayad, a pris la pa­role pour dire : « Sa­chez que je fais par­tie de ceux, et je ne crois pas être le seul, qui croient en­core en l’ap­proche pré­ven­tive et édu­ca­tive pour lut­ter contre la dé­lin­quance et al­ler vers plus de tran­quilli­té pu­blique ». Ce­ci dit, il a évo­qué le contexte na­tio­nal et l’obli­ga­tion pour Flers, « d’ap­por­ter des ré­ponses co­hé­rentes et ef­fi­caces en ma­tière de tran­quilli­té pu­blique ». Le dé­bat s’est en­suite pour­sui­vi sur l’idée qu’un trip­tyque « Édu­ca­tion, pré­ven­tion, ré­pres­sion » était la meilleure so­lu­tion glo­bale pour lut­ter contre la dé­lin­quance.

En­suite, Ca­the­rine Ha­vas, conseillère mu­ni­ci­pale de l’op­po­si­tion, a de­man­dé la pa­role. Elle a dé­cla­ré que cette po­lice mu­ni­ci­pale « cor­res­pond à une de­mande de sé­cu­ri­té et de tran­quilli­té pu­blique » et in­di­qué « on ne peut qu’être d’ac­cord ». Elle a évo­qué l’in­sé­cu­ri­té et les nui­sances so­nores qui, de son point de vue, ap­pellent à la mise en place de cette me­sure.

En­fin, l’ad­joint char­gé de la so­li­da­ri­té, le com­mu­niste Jean Cha­te­lais, s’est pro­non­cé en fa­veur de cette me­sure. Il a tout de même fait ré­fé­rence à Saint Tho­mas, qui ne croit que ce qu’il voit, en ex­pli­quant vou­loir « prendre le temps de le faire, de le construire, avec la po­pu­la­tion ». Il a émis une ré­serve sur le fait de prendre cer­tains agents dé­jà sa­la­riés de la mai­rie crai­gnant que « ça se fasse au dé­tri­ment du ser­vice pu­blic ».

Le maire so­cia­liste de Flers, Yves Goas­doué, a ré­pon­du, sa­lué le consen­sus qui règne au­tour de la table du con­seil sur cette ques­tion, et as­su­ré que les conseillers et la po­pu­la­tion se­ront te­nus au cou­rant de l’avan­cée de ce pro­jet.

T.G.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.