Les Car­neillais mo­bi­li­sés pour les jour­nées eu­ro­péennes

Les 31 mars, 1er et 2 avril, les Jour­nées eu­ro­péennes des mé­tiers d’art ras­sem­ble­ront les pro­fes­sion­nels fran­çais ou­vri­ront leurs portes au grand pu­blic.

L'Orne Combattante (FL) - - LOISIRS -

Sa­voir faire du lien et mon­trer son sa­voir-faire, tel est le thème fé­dé­ra­teur ce cette édi­tion 2017 des Jour­nées eu­ro­péennes des mé­tiers d’art qui est une vé­ri­table au­bain pour les ar­ti­sans lo­caux.

De­puis quelques an­nées, un col­lec­tif s’est créé dans le sec­teur de La Car­neille et de Flers pour par­ti­ci­per à cette opé­ra­tion. En s’ins­cri­vant à cette der­nière les ar­ti­sans dis­posent d’af­fiches et d’une si­gna­lé­tique qui per­met au pu­blic d’or­ga­ni­ser son cir­cuit pour al­ler des uns aux autres. Dans le bourg de La Car­neille, les spé­cia­listes des mé­tiers d’art sont au nombre de six à par­ti­ci­per cette an­née. Ils sont as­so­ciés à l’ate­lier de cé­ra­miste de Phi­lippe Loi­zé, à Lan­di­gou, au ta­pis­sier d’ameu­ble­ment Pa­trick Graf­fard, à saint-Georges-desG­ro­seillers, et à la Briou­zaine Béa­trice Garreau, spé­cia­liste de la ta­pis­se­rie, l’agen­ce­ment et la dé­co­ra­tion.

La com­mune dé­lé­guée de La Car­neille, au­jourd’hui Athis-Valde-Rouvre, pos­sède un noyau d’ar­ti­sans d’art com­po­sé de Fa­brice Le­roy, joaillier-bi­jou­tier ; d’Isa­belle Gro­sos, I dé à coudre, spé­cia­liste des dé­co­ra­tions en tis­sus pour en­fants ; As­siz’A9, l’ate­lier du siège de Ch­ris­tine Bis­son ; Ju­lien Co­cault, cha­pe­lier mo­diste sur me­sure, Aloïs Com­mu­naux, cos­tu­mière de théâtre, et de Cou­leur bois, l’ate­lier de Bé­né­dicte Hé­roux spé­cia­li­sée dans la ré­no­va­tion de meubles et pein­ture de ces der­niers.

« L’ob­jec­tif de ces jour­nées eu­ro­péennes des mé­tiers d’art c’est de faire dé­cou­vrir nos mé­tiers qui sont tous liés au do­maine ar­tis­tiques. Nous avons en­vie de par­ta­ger notre sa­voir-faire et mon­trer nos tech­niques aux vi­si­teurs qui se montrent très in­té­res­sés par la dé­marche » ex­plique Bé­né­dicte Hé­roux au nom de ses amis.

I dé à coudre

Ins­tal­lée, 4, rue de la Prin­ce­rie à La Car­neille, Isa­belle Gro­sos, a ou­vert son ate­lier I dé à coudre (comme idée à coudre). Elle s’est spé­cia­li­sée dans tout ce qui touche le do­maine des en­fants. Elle fa­brique ain­si des nou­nours, ba­voirs, en­tou­rage de lit, des cous­sins, et même des ri­deaux.

« Je confec­tionne à la de­mande mais uni­que­ment dans le do­maine des en­fants pour le mo­ment. Je ne tra­vaille pas en­core dans ce do­maine à 100 %, j’ai un autre tra­vaille à cô­té » in­siste Isa­belle Gro­sos.

Dans le sec­teur de La Car­neille, Lan­di­gou, Flers et Briouze, les neuf ar­ti­sans re­grou­pés dans ces Jour­nées eu­ro­péennes des mé­tiers d’art 2017 ont dé­ci­dé d’ou­vrir leurs portes au pu­blic sans in­ter­rup­tion du­rant les jour­nées des 1er et 2 avril, entre 11 h et 19 h.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.