Centre équestre La Pé­le­ras : quatre em­plois sur la sel­lette

Lun­di 27 mars, le pre­mier con­seil mu­ni­ci­pal de 2017 af­fi­chait 32 ques­tions à l’ordre du jour. Par­mi eux : l’ave­nir du centre équestre La Pé­le­ras et de son per­son­nel, les orien­ta­tions bud­gé­taires, la géo­lo­ca­li­sa­tion des tombes des Morts pour la France.

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ -

En dis­cus­sion de­puis plu­sieurs mois dé­jà, l’ave­nir du Centre équestre de la Pé­le­ras était en dé­bat lun­di der­nier. Par 21 voix pour, 7 contre et 3 abs­ten­tions, les élus fer­tois ont adop­té la dé­li­bé­ra­tion qui vise à : mettre en lo­ca­tion le centre et donc confier sa ges­tion à un pri­vé ; sup­pri­mer des ef­fec­tifs de la Ville, les quatre em­plois (deux mo­ni­trices d’équi­ta­tion, un agent te­chique po­ly­vant, un ap­pren­ti pa­le­fre­nier). « La mai­rie n’est plus en me­sure de gé­rer ce genre d’ac­ti­vi­té. Au re­gard du dé­fi­cit an­nuel de fonc­tion­ne­ment, de plus de 80 000 €, et d’une fré­quen­ta­tion en ma­jo­ri­té des per­sonnes ex­té­rieures à la com­mune, soit en­vi­ron 68 %, il est en­vi­sa­gé de sup­pri­mer cette ac­ti­vi­té au 1er août 2017, a ex­pli­qué le maire Jacques Dal­mont. La col­lec­ti­vi­té va re­cher­cher des pos­si­bi­li­tés de re­clas­se­ment pour ces quatre agents ».

Ce choix s’ins­crit dans le contexte fi­nan­cier dif­fi­cile de la Ville qui cherche, par tous les moyens, à réa­li­ser des éco­no­mies. « Si je suis conscient des ef­forts fi­nan­ciers à réa­li­ser, ici il ne s’agit pas de bâ­ti­ment, de ma­té­riel, mais de per­sonnes, a es­ti­mé Mi­ckaël Au­moitte, op­po­sé à ce choix. Quel ave­nir pour ces per­sonnes, dont cer­taines ont plus de 50 ans, et au­ront du mal à re­trou­ver un em­ploi ? En tant qu’élu, je me sens res­pon­sable de leur ave­nir. On a l’obli­ga­tion de leur re­trou­ver une so­lu­tion, et vi­si­ble­ment la mu­ni­ci­pa­li­té ne leur donne pas la ga­ran­tie. Il n’y avait pas ur­gence de lan­cer un ap­pel d’offres pour trou­ver un re­pre­neur ». Et Yves Jeanne de ra­jou­ter : « ce sont des sa­la­riés, qui ont entre 10 et 30 ans de pré­sence, et aux­quels on n’a ja­mais eu rien à re­pro­cher ».

« Ce n’est pas la qua­li­té des sa­la­riés qui est re­mise en cause, mais c’est le contexte fi­nan­cier qui nous amène à ce choix, avec une ri­gueur de ges­tion, ou alors on va dans le mur, a ré­tor­qué Jacques Dal­mont. Nous sommes dans une pro­cé­dure lé­gale. De­puis plu­sieurs mois dé­jà, nous sommes en dis­cus­sion pour leur trou­ver une so­lu­tion, mais je ne ga­ran­tis pas que ce se­ra pour tous ».

Le ton est mon­té d’un cran quand Sté­phane An­drieu a poin­té du doigt les condi­tions qui ont ame­né à cette dé­ci­sion. « Certes le dé­fi­cit est là, et nous sommes col­lec­ti­ve­ment res­pon­sables du mode de ges­tion, mais avez-vous mo­né­ti­sé le ser­vice qui ne se­ra plus ren­du ? J’ai le sen­ti­ment qu’il y a eu un mau­vais ma­na­ge­ment : quand, dans une réunion, on en­tend un chef de ser­vice dire « je n’y connais rien dans ce do­maine », c’est pré­oc­cu­pant. On pour­rait peut être ac­com­pa­gner cette dé­ci­sion et tra­vailler sur le ma­na­ge­ment ». « Et quelles ac­ti­vi­tés se­ront pro­po­sées à l’ave­nir, no­tam­ment pour les sco­laires ? » a in­ter­ro­gé Aline Da­vy.

Jacques Dal­mont s’est ins­crit en faux sur les pro­pos re­la­tifs au ma­na­ge­ment. « Voi­là 3 ans, nous avons re­pris la ges­tion qui était as­su­rée au­pa­ra­vant par une as­so­cia­tion. Nous avons alors consta­té que le ges­tion di­recte n’était pas adap­tée : il s’agit d’un ser­vice pri­vé of­fert au pu­blic, et par­tout, les centres aquestres ar­rivent à vivre par les re­cettes. Nous al­lons donc mettre en lo­ca­tion le site. Les ap­pels d’offres ont été lan­cés et j’es­père que l’on pour­ra faire un choix au pro­chain con­seil ». Et le maire pré­cise en conclu­sion : « Comme il ne s’agit pas d’une dé­lé­ga­tion de ser­vice pu­blic, on ne peut pas im­po­ser de contraintes au lo­ca­taire, tant au ni­veau du per­son­nel que des ac­ti­vi­tés ».

« Leur trou­ver un em­ploi » Ma­na­ge­ment

Mi­chel Mo­ri­ceau

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.