Les pa­rents conti­nuent la lutte contre la fer­me­ture d’une classe

L'Orne Combattante (FL) - - PUTANGES -

Ven­dre­di 24 mars, les pa­rents d’élèves de l’école Ré­my-deGour­mont de Ba­zoches-auHoulme, avaient ap­pe­lé à une nou­velle ma­ni­fes­ta­tion d’op­po­si­tion à la fer­me­ture d’une classe. Ils ont été re­joints par de nom­breux élus de la Com­mu­nau­té de com­munes du Val d’Orne.

118 élèves en sep­tembre 2017, 128 en 2018

Phi­lippe Jeanne, maire de Ba­zoches, a sou­li­gné que « cette école est celle de la Cdc et donc de toutes les com­munes en­vi­ron­nantes. Dé­jà, le ven­dre­di 3 fé­vrier, nous étions ici pour aler­ter sur la fer­me­ture d’une classe.

De­puis, une dé­lé­ga­tion de re­pré­sen­tants de la Cdc et de la com­mune, a ren­con­tré suc­ces­si­ve­ment le sous-pré­fet puis le di­rec­teur aca­dé­mique qui s’en tient à la po­si­tion ha­bi­tuelle, à sa­voir ef­fec­tuer un comp­tage à la ren­trée, pour dé­ci­der s’il main­tien­dra ou non le poste.

Nous sommes en me­sure d’an­non­cer au­jourd’hui le chiffre de 118 élèves pour la ren­trée pro­chaine et non pas 111. Un cour­rier a donc été adres­sé au di­rec­teur aca­dé­mique. Nous es­pé­rons qu’il per­mette le ré­exa­men de la dé­ci­sion, sans at­tendre la ren­trée. Je tiens à sou­li­gner qu’à la ren­trée de sep­tembre 2018, nous au­rons 128 élèves. »

Lae­ti­tia Ro­quart, pré­si­dente de l’As­so­cia­tion des Pa­rents d’Elèves, a pour­sui­vi en no­tant, « à ce jour, nous avons 118 élèves pré-ins­crits pour sep­tembre. Nous sommes réunis au­jourd’hui afin de de­man­der à l’ins­pec­tion aca­dé­mique une ré­ponse ra­pide, car il s’agit de la fer­me­ture d’une classe qui n’a plus lieu d’être et aus­si pour le non-dé­part de notre maî­tresse. »

Re­pre­nant Juste une pe­tite chan­son des En­foi­rés, les pa­rents d’élèves ont ré­écrit le texte, l’adap­tant à leur cause.

Ou­ver­ture d’es­prit

Pef, l’au­teur de livres pour en­fants, élu de la com­mune des Ro­tours et grand-père d’en­fants sco­la­ri­sés à Ba­zoches, a ap­por­té sa contri­bu­tion avec une af­fiche illus­trée : Fer­me­ture de classe nuit gra­ve­ment à… l’ou­ver­ture d’es­prit ! « Il ne faut pas que les ins­pec­teurs de l’aca­dé­mie de­viennent les ex­tinc­teurs de l’Edu­ca­tion Na­tio­nale », a-t-il lan­cé au mi­cro.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.