Béa­trice ha­bille la mai­son de A à Z

L'Orne Combattante (FL) - - BRIOUZE ET SON PAYS -

Béa­trice Ga­reau, maître ar­ti­san, ex­cerce au 3, place Al­bert 1er à Briouze du lun­di au ven­dre­di, de­puis 1986.

De­puis plus de trente ans, Béa­trice s’oc­cupe du rem­bour­rage, la re­mise à neuf, la ré­pa­ra­tion de meuble, fau­teuil et autre confort de la mai­son.

Ce­la fait à peu près 8 ans qu’elle par­ti­cipe aux Jour­nées eu­ro­péennes des mé­tiers d’art qui avaient lieu le week-end der­nier.

À l’oc­ca­sion de cette jour­née, elle ex­plique aux clients et aux cu­rieux com­ment elle tra­vaille et le choix de ses ma­té­riaux.

Res­pect du sa­voir-faire

« J’ha­bille la mai­son de A jus­qu’à Z, du voi­lage, cous­sins, double ri­deau, cou­vre­lit, res­tau­ra­tion, ta­pis­se­rie de ca­na­pé, fau­teuil etc. »

Pour un fau­teuil ce­la va du dé­mon­tage jus­qu’au re­mon­tage à blanc en pas­sant par de mul­tiples étapes.

« On peut dire que c’est comme un mille feuilles. Cer­taines per­sonnes disent que ce­la un coup. C’est sûr mais tout est fait à la main. Les clous sont mis un à un. Nous, les ar­ti­sans, tra­vaillons encore à l’an­cienne avec tou­jours des ma­tières nobles et le res­pect du sa­voir-faire. »

La maître ar­ti­san se dé­place éga­le­ment chez les clients pour les conseiller. « Et sur­tout voir les tis­sus avec la clar­té de l’ha­bi­ta­tion. Quand un client nous laisse une res­tau­ra­tion, c’est par­fois un sou­ve­nir ou une va­leur sen­ti­men­tale à qui on donne un nou­veau souffle. Quand le tra­vail est ache­vé, c’est un plai­sir de voir les gens heu­reux du ré­sul­tat. »

Béa­trice Ga­reau, ici dans son com­merce au 3, place Al­bert 1er.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.