To­ny Par­ker réa­lise le rêve de Na­than

Na­than, jeune or­nais at­teint d’une ma­la­die gé­né­tique rare, a été in­vi­té par le cham­pion de bas­ket To­ny Par­ker à San An­to­nio, aux États-Unis. Il a man­gé et pas­sé du temps avec son idole qui lui avait pré­pa­ré un sé­jour de rêve.

L'Orne Combattante (FL) - - LA UNE - Tho­mas Gour­lin

To­ny Par­ker, le bas­ket­teur fran­çais ve­dette de la NBA a réa­li­sé le rêve de Na­than, jeune Mes­séen at­teint d’une ma­la­die gé­né­tique rare. Il a pris en charge le voyage aux Etats-Unis et lui a consa­cré du temps.

« Na­than, To­ny Par­ker a une sur­prise pour toi ». Ja­mais Na­than n’au­rait pu ima­gi­ner que le cham­pion de bas­ket fran­çais, To­ny Par­ker, l’au­rait in­vi­té à ve­nir le voir à San An­to­nio, aux ÉtatsU­nis.

Na­than Du­breuil vit à Mes­sei. Âgé de 10 ans, c’est un pe­tit gar­çon comme les autres, qui aime les jeux, la console, et faire un peu mar­cher sa mère. Na­than vit avec une ma­la­die gé­né­tique très rare nom­mée fi­bro­dys­pla­sie os­si­fiante pro­gres­sive (FOP). Cette ma­la­die gé­nère des cal­ci­fi­ca­tions os­seuses dans le corps.

Ses proches ont créé une as­so­cia­tion, nom­mée « Un ave­nir pour Na­than » afin de ré­col­ter des fonds et tout faire pour fa­ci­li­ter la vie quo­ti­dienne de Na­than. Ré­cem­ment, ils ont sol­li­ci­té l’as­so­cia­tion Make-AWish. Mais ils n’ima­gi­naient pas que l’am­bas­sa­deur de Make-AWish en France, la star du bas­ket amé­ri­cain, To­ny Par­ker, fe­rait un geste ex­cep­tion­nel pour Na­than.

« To­ny Par­ker nous a in­vi­tés à San An­to­nio. Il a tout payé, l’avion, une voi­ture avec chauf­feur, l’hô­tel… Il était su­per avec Na­than », confie Gé­ral­dine Nor­mand, la mère de Na­than.

Jeu­di 30 mars, Na­than et sa mère sont par­tis de Flers, di­rec­tion Pa­ris. Ven­dre­di 31 mars, ils ont pris l’avion pour les USA. Sa­me­di 1er avril, ils ont vi­si­té un parc nau­tique, Sea World, et ont fait les bou­tiques.

Di­manche 2 avril, Na­than et Gé­ral­dine se sont as­sis dans les gra­dins de l’AT & T cen­ter pour suivre le match des San An­to­nio Spurs, l’équipe dont fait par­tie To­ny Par­ker, contre l’équipe des Utah Jazz. Pour Na­than, c’était le pre­mier match en vrai. « D’ha­bi­tude, je re­garde les matchs à la té­lé », ex­plique Na­than.

Pen­dant le match, Na­than dan­sait et était to­ta­le­ment pris par l’am­biance. Les San An­to­nio Spurs l’ont em­por­té et To­ny Par­ker a été dé­ci­sif du­rant le match.

Après le match, To­ny Par­ker a ac­cueilli Na­than et sa mère sur le par­quet du stade. Ils étaient ac­com­pa­gnés d’une pe­tite fille, Jade, qui réa­li­sait elle aus­si son rêve grâce au cham­pion. « Nous avons vu To­ny Par­ker et son frère Pierre après le match, quand la foule est par­tie. Na­than a re­çu un maillot of­fi­ciel des Spurs », ra­conte Gé­ral­dine Nor­mand.

Après avoir lan­cé quelques bal­lons en di­rec­tion du pa­nier, Na­than est par­ti man­ger dans une piz­ze­ria avec son idole. « Nous étions à table, tout sim­ple­ment, avec To­ny, Pierre, sa femme, son bé­bé. Na­than était as­sis en face de To­ny pour man­ger. To­ny Par­ker était très sym­pa, comme s’il man­geait avec un co­pain ».

Le len­de­main, après une bonne nuit de som­meil sans doute ponc­tuée par de très beaux rêves, Na­than s’est ren­du dans les lo­caux où s’en­traînent les membres des San An­to­nio Spurs. « Nous avons vi­si­té la salle d’en­traî­ne­ment. To­ny Par­ker a re­çu Na­than dans les ves­tiaires. Il a vi­dé son ca­sier et lui a of­fert plein de trucs. Na­than a joué un peu au bas­ket et il a mis trois pa­niers. Il était ra­vi », se sou­vient Gé­ral­dine Nor­mand.

Après ces quelques jours d’un voyage in­édit, Na­than et sa mère ont re­pris le che­min de la Nor­man­die, char­gés des nom­breux ca­deaux of­ferts par le cham­pion. Ils sont ren­trés à Mes­sei, mar­di 4 avril. Un peu fa­ti­gué, Na­than va re­trou­ver ses ca­ma­rades de classe de Mes­sei avec des étoiles dans les yeux et plein de choses à leur ra­con­ter.

Na­than Du­breuil a pas­sé plu­sieurs heures avec To­ny Par­ker. C’est le cham­pion qui a choi­si de faire un geste en l’in­vi­tant aux États-Unis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.