Flers : le nou­veau chi­rur­gien dé­ve­loppe la cryo­thé­ra­pie

De­puis le 1er no­vembre, To­ny Ame­line, chi­rur­gien or­tho­pé­dique a re­joint le centre hos­pi­ta­lier de Flers. Et dans sa va­lise, il a dé­ci­dé d’ap­por­ter de nou­velles tech­niques.

L'Orne Combattante (FL) - - LA UNE - L.L.

De­puis le 1er jan­vier, l’éta­blis­se­ment hos­pi­ta­lier flé­rien s’est do­té d’une at­telle de ge­nou, un peu par­ti­cu­lière. « C’est de la cryo­thé­ra­pie » ex­plique To­ny Ame­line chi­rur­gien or­tho­pé­dique qui à 31 ans, a choi­si l’hô­pi­tal Jo­seph-Mo­nod après avoir exer­cé au centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire de Caen.

« C’est une at­telle avec une cir­cu­la­tion d’eau ré­fri­gé­rée ». Il l’uti­lise pour toutes les chi­rur­gies du ge­nou : pro­thèse, re­cons­truc­tion des li­ga­ments… Cette tech­nique per­met aux pa­tients de dé­bu­ter la ré­édu­ca­tion post opé­ra­toire plus ra­pi­de­ment : dès le troi­sième jour au lieu de cinq ha­bi­tuel­le­ment. « Ce­la per­met éga­le­ment de di­mi­nuer les oe­dèmes, les sai­gne­ments et les dou­leurs » dé­taille To­ny Ame­line.

L’at­telle uti­lise le froid et per­met éga­le­ment de com­pri­mer le ge­nou à in­ter­valle ré­gu­lier.

« Je sens le froid et ça me sou­lage » ex­plique Co­lette fraî­che­ment opé­rée du ge­nou qui bé­né­fice de cette tech­nique em­ployée no­tam­ment pour la ré­cu­pé­ra­tion des spor­tifs de haut ni­veau.

Moins d’an­tal­giques, moins de com­pli­ca­tions

Autre avan­tage si­gni­fi­ca­tif : « la di­mi­nu­tion de la consom­ma­tion d’an­tal­giques et de mor­phine, ce­la li­mite les com­pli­ca­tions liées ».

L’an­cien chef de cli­nique du CHU de Caen a dé­ci­dé d’em­boî­ter le pas du centre ré­gio­nal qui s’est équi­pé en sep­tembre der­nier de ces at­telles de cryo­thé­ra­pie. Il es­père à terme pou­voir dé­cli­ner cette tech­nique pour d’autres ar­ti­cu­la­tions.

Car To­ny Ame­line réa­lise éga­le­ment de nom­breuses opé­ra­tions de la hanche mais aus­si de la main (il a pra­ti­qué au SOS Mains du CHU du­rant deux ans) au ni­veau des ar­ti­cu­la­tions mais aus­si d’autres pa­tho­lo­giques comme le canal car­pien, et des autres membres in­fé­rieurs.

Il in­ter­vient avec les trois autres chi­rur­giens or­tho­pé­distes sur les si­tua­tions d’ur­gence.

To­ny Ame­line, chi­rur­gien or­tho­pé­dique a choi­si de revenir dans son dé­par­te­ment d’ori­gine. Il in­ter­vient ici sur une ur­gence, un homme s’est bles­sé au doigt.

To­ny Ame­line pra­tique de nom­breuses opé­ra­tions de pro­thèses de hanche ou de ge­nou.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.