Un pôle ul­tra­mo­derne à l’ex-mai­rie

L’an­cienne mai­rie de Tin­che­bray, au­jourd’hui vé­tuste et ob­so­lète, se­ra trans­for­mée en pôle di­gi­tal. En 2018, le site de 500 m2 abri­te­ra des es­paces dé­diés à la po­pu­la­tion et aux as­so­cia­tions, do­tés des der­nières tech­no­lo­gies.

L'Orne Combattante (FL) - - LA UNE - L.L.

Chaque Tin­che­brayen connaît bien l’an­cienne mai­rie. À chaque élec­tion, le site abrite les bu­reaux de vote la com­mune. Au-de­là du vote ci­toyen, il pa­raît bien dif­fi­cile de s’y at­tar­der compte te­nu de la vé­tus­té des lieux. « C’est un bâ­ti­ment du XIXe » ex­plique Jé­rôme Nu­ry, maire de la com­mune. « Il est vé­tuste, éner­gi­vore. Il avait été agran­di dans les an­nées 20. Au­jourd’hui, une par­tie est désaf­fec­tée ». La mai­rie a dé­fi­ni­ti­ve­ment quit­té les lieux en 1976. Le bâ­ti­ment de 300 m2 ac­cueille encore quelques as­so­cia­tions ou réunion fa­mi­liale mais n’est plus du tout aux normes, no­tam­ment d’ac­ces­si­bi­li­té aux per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite.

Une ver­rière pour cou­vrir la cour

La mu­ni­ci­pa­li­té veut donc re­faire du site, un lieu cen­tral de la com­mune en le trans­for­mant en vé­ri­table pôle di­gi­tal. Si l’étage se­ra condam­né, l’en­semble des lo­caux du rez-de-chaus­sée, y compris la cour se­ra re­vu. « La cour se­ra cou­verte avec une ver­rière, l’idée étant de dis­po­ser d’une grande salle mo­du­lable ca­pable d’ac­cueillir des groupes mais aus­si quelques per­sonnes qui sou­haitent uti­li­ser les nou­velles tech­no­lo­gies » pour­suit l’élu. Equi­pé de l’In­ter­net très haut dé­bit via la fibre op­tique, l’es­pace pour­ra ac­cueillir des for­ma­tions pour les or­ga­nismes ou les en­tre­prises par exemple. « On re­çoit de nom­breuses de­mandes d’en­tre­prises ou d’or­ga­nismes pré­sents sur Vire et Flers qui veulent réunir leurs col­la­bo­ra­teurs pour des stages ou des sé­mi­naires » dé­taille ain­si Jé­rôme Nu­ry.

Un lieu ani­mé par une as­so­cia­tion

Dans une autre par­tie du bâ­ti­ment, un es­pace de co-wor­king ou co­tra­vail per­met­tra de dis­po­ser de bu­reaux par­ta­gés. En­fin dans le der­nier es­pace, il s’agi­ra de pro­po­ser un « Fa­blab », au­tre­ment dit un la­bo­ra­toire de fa­bri­ca­tion liée au nu­mé­rique. Dis­po­sant no­tam­ment d’une im­pri­mante 3-D, il pour­rait être ani­mé par une as­so­cia­tion qui pré­sen­te­ra ces usages et ceux des nou­velles tech­no­lo­gies.

En­tiè­re­ment gé­ré par les nou­velles tech­no­lo­gies

Les as­so­cia­tions et par­ti­cu­liers pour­ront uti­li­ser ce lieu qui se­lon le sou­hait du maire se­ra gé­ré grâce aux nou­velles tech­no­lo­gies. « L’ac­cès pour­ra se faire via des ou­tils do­mo­tiques, avec son té­lé­phone par exemple pour dé­ver­rouiller la porte ». Le mé­nage quant à lui pour­rait être réa­li­sé par des ro­bots.

Jeux et réa­li­té vir­tuelle à la cy­ber­base

Pa­ral­lè­le­ment à ce projet d’un coût de 1 500 000 € (50 % de sub­ven­tions sont at­ten­dus), la mu­ni­ci­pa­li­té sou­haite ré­or­ga­ni­ser la cy­ber­base.

« Au­jourd’hui, énor­mé­ment de foyers sont équi­pés d’or­di­na­teurs ou ont ac­cès à in­ter­net » pour­suit le maire. Les or­di­na­teurs de la cy­ber­base re­çoivent beau­coup moins de sta­giaires pour se for­mer à l’usage de l’in­for­ma­tique. Ils de­vraient dis­pa­raître au pro­fit des nou­veaux es­paces liés encore à l’usage du nu­mé­rique. Dans le pro­lon­ge­ment de la me­di@tech, des es­paces plus lu­diques de­vraient ap­pa­raître : « L’idée est de pro­po­ser des jeux tra­di­tion­nels (ba­by­foot, flip­per, billard…) mais aus­si des jeux d’ar­cades et de réa­li­té vir­tuelle. On peut ima­gi­ner via cette tech­nique réa­li­ser de l’ac­ti­vi­té phy­sique via des par­cours de san­té vir­tuel, per­met­tant de réa­li­ser des mou­ve­ments » ima­gine Jé­rôme Nu­ry qui sou­haite créer un es­pace in­ter­gé­né­ra­tion­nel. « que les jeunes se re­trouvent entre eux plu­tôt que de traî­ner dans les rues ou bien avec leurs pa­rents, leurs grand­spa­rents… »

Le maire, Jé­rôme Nu­ry, dans la cour de l’an­cienne mai­rie de­ve­nue au­jourd’hui com­plè­te­ment ob­so­lète.

Les an­ciennes cuisines se­ront re­vues pour per­mettre d’or­ga­ni­ser des of­fices dans ces lo­caux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.