Le Jar­din par­ta­gé re­lan­cé avec des sta­giaires de l’Etape

Voi­là dé­jà un an que le Jar­din par­ta­gé a vu le jour quar­tier Pré­vert. Reste au­jourd’hui à le pro­mou­voir à tra­vers la ville. Telle se­ra la mis­sion du groupe de sta­giaires de l’Etape au cours des pro­chaines se­maines.

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ ET SON PAYS - Mi­chel Mo­ri­ceau

Des­ti­né à l’en­semble des Fer­toises et des Fer­tois, le jar­din par­ta­gé le Pré vert vient de souf­fler sa pre­mière bou­gie. Le lan­ce­ment avait eu lieu au prin­temps 2016 à tra­vers un par­te­na­riat entre la Ville (à tra­vers le centre so­cio­cul­tu­rel), l’as­so­cia­tion d’in­ser­tion l’Etape, les bailleurs so­ciaux (Orne Ha­bi­tat, la Sa­gim Lo­gis fa­mi­lial), et un groupe d’ha­bi­tants. Avec aus­si dif­fé­rents ap­puis comme le don de graines de l’as­so­cia­tion So­li­dar’Mômes, ou bien en­core l’aide fi­nan­cière du Mi­nis­tère de l’En­vi­ron­ne­ment, dans le cadre l’ap­pel à pro­jets Ter­ri­toire à éner­gie po­si­tive et crois­sante verte. L’or­ga­ni­sa­tion d’un re­pas bar­be­cue avait aus­si per­mis de col­lec­ter des fonds.

Au cours des 12 mois qui se sont écou­lés, le jar­din a four­ni ra­dis, sa­lades, to­mates, plantes aro­ma­tiques, rhu­barbe. Un hô­tel à in­sectes a vu le jour. « Pour ce qui est de la fré­quen­ta­tion, c’est dif­fi­ci­le­ment quan­ti­fiable », confie Sa­muel Au­bril, ré­fé­rent du pro­jet pour le centre so­cio­cul­tu­rel. « Par prin­cipe, ce jar­din est ou­vert à tous, et tout le monde peut donc en bé­né­fi­cier, y com­pris ceux qui n’ont pas jar­di­né. Bien en­ten­du, l’idéal est qu’à un mo­ment don­né, la per­sonne qui pro­fite de ces pro­duits puisse s’im­pli­quer ».

Si­gna­lé­tique

Afin de re­lan­cer l’ac­ti­vi­té pour 2017, un nou­veau groupe de

cinq sta­giaires de l’Etape, âgés de 20 à 48 ans, va ré­flé­chir à la fa­çon de pro­mou­voir cette ini­tia­tive. « Ce groupe s’ins­crit dans le cadre du dis­po­si­tif Réus­sir avec un ac­com­pa­gne­ment sur 6 mois en vue d’une for­ma­tion qua­li­fiante », in­dique

Aline Lind­ner, en­ca­drante pour l’Etape. « En pa­ral­lèle de leur pro­jet pro­fes­sion­nel, on leur confie dif­fé­rentes ex­pé­riences de ter­rain pour dé­ve­lop­per leurs com­pé­tences ».

Ain­si, de­puis le 30 mars, et jus­qu’à dé­but juin, ils se réuni­ront chaque jeu­di, de 14 h à 16 h. Et c’était le cas le 6 avril en pré­sence de Thé­rèse Le­tin­tu­rier, maire ad­joint. « Ils vont tra­vailler sur la pro­mo­tion et la si­gna­lé­tique du jar­din et ont re­te­nu la coc­ci­nelle comme mas­cotte », an­nonce Aline Lind­ner. « Il s’agi­ra de dis­tri­buer des mes­sages dans les halls d’im­meubles, de réa­li­ser une si­gna­lé­tique en bois pour an­non­cer les fu­tures ré­coltes ».

Temps fort

Une en­quête se­ra éga­le­ment ef­fec­tuée au­près des ha­bi­tants « sur l’es­prit par­tage du jar­din, en les in­ci­tant à pro­fi­ter de ses bien­faits » pré­cise Sa­muel Au­bril.

Cou­rant juin, un temps fort se­ra pro­gram­mé pour va­lo­ri­ser ce tra­vail, avec un après-mi­di fes­tif et dif­fé­rents ate­liers.

Les sta­giaires et des ha­bi­tants avec Thé­rèse Le­tin­tu­rier, mai­read­joint.

Une coc­ci­nelle pour mas­cotte.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.