Des pro­jets mal­gré « une pause sur les gros in­ves­tis­se­ments »

Mer­cre­di 5 avril, le conseil mu­ni­ci­pal de Mes­sei s’est réuni. Outre le bud­get 2017, les élus ont évo­qué les pro­jets de la com­mune pour cette an­née en cours.

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS ET SON PAYS - T.G.

A Mes­sei, comme dans de nom­breuses com­munes, le mot

« bud­get » ne s’éloigne ja­mais trop du mot « pru­dence ». Mer­cre­di 5 avril, les membres du conseil mu­ni­ci­pal étaient réunis à la mai­rie pour une séance du conseil mu­ni­ci­pal.

Par­mi les points de l’ordre du jour, fi­gu­rait le vote du bud­get pri­mi­tif 2017.

Le maire, Mi­chel Du­maine, ex­plique qu’il s’agit d’un bud­get construit « avec pru­dence » en rai­son de la baisse des do­ta­tions. « C’est un bud­get construit avec pru­dence parce que la do­ta­tion for­fai­taire baisse ». A titre d’exemple, en 2016, la do­ta­tion for­fai­taire était de 97 734 €. Elle a bais­sé de 24 % en un an pour at­teindre 75 164 € en 2017.

De ma­nière plus large, les do­ta­tions de la com­mune baissent. Prise d’un point de vue glo­bal, les do­ta­tions de la com­mune de Mes­sei sont pas­sées de 346 000 € en 2016 à 332 000 € en 2017.

Aus­si, la ca­pa­ci­té d’au­to­fi­nan­ce­ment,

au­tre­ment dit l’épargne de la com­mune, s’élève, pour l’an­née 2017, à 400 000 €. « Nous sommes ca­pables d’avoir ça chaque an­née. Avec cette ca­pa­ci­té d’au­to­fi­nan­ce­ment, nous n’avons pas

be­soin d’em­prun­ter ». L’em­prunt, contrac­té il y a dix ans, pour construire la salle cultu­relle de la Va­renne, est, d’après Mi­chel Du­maine, « rem­bour­sé

à moi­tié ». L’en­det­te­ment par

ha­bi­tant s’élève à 68 €.

Sur le plan fis­cal, le conseil mu­ni­ci­pal a vo­té le main­tien des taux au ni­veau de l’an der­nier. Le maire af­fiche, avec as­su­rance : « Pas de mo­di­fi­ca­tion des taux d’im­po­si­tion de­puis plus de

20 ans ». A no­ter que ce choix ne pour­ra em­pê­cher une éven­tuelle aug­men­ta­tion de la pres­sion fis­cale sur les mé­nages de la com­mune (une par­tie est fixée par l’Etat).

Les chan­tiers de 2017

L’an­née 2017 se­ra mar­quée par plu­sieurs su­jets. La com­mune pré­voit quelques chan­tiers même si son maire pré­vient :

« On va mar­quer une pause sur les gros in­ves­tis­se­ments ». Après la créa­tion de la mai­son de san­té, les tra­vaux pour ins­tal­ler un bu­reau de poste à la mai­rie, les in­ves­tis­se­ments de­vraient, en ef­fet, se faire moins nom­breux.

Iso­la­tion des écoles

L’un des gros chan­tiers de l’an­née pour la com­mune est ce­lui des tra­vaux d’iso­la­tion des écoles pour 90 000 €. Dans les écoles, l’équi­pe­ment et le mo­bi­lier de­vrait être ré­no­vé. « On vient de fi­nir l’école pri­maire et on com­mence la ma­ter­nelle. On a aus­si ache­té un nou­veau pho­to­co­pieur ».

Un fu­tur lo­tis­se­ment

Autre su­jet, autre ca­len­drier, la mai­rie vient de dé­mar­rer l’étude concer­nant le fu­tur lo­tis­se­ment rue Jean-Mou­lin, der­rière le

stade de foot. « Les ser­vices de Flers Agglo fe­ront la maî­trise d’oeuvre du chan­tier. Ces tra­vaux, qui au­ront lieu en trois phases, concernent entre 17 et 18 lots. Ce­la com­men­ce­ra peut-être en fin d’an­née », in­dique Mi­chel Du­maine. Pour le maire, l’en­jeu est simple : créer de nou­veaux lo­ge­ments afin de

main­te­nir sa po­pu­la­tion. « Nous sommes à la barre des 2 000 ha­bi­tants. L’en­jeu, c’est d’y res­ter. L’ob­jec­tif n’est pas de gros­sir mais de main­te­nir les classes dans nos écoles ».

Mise en ac­ces­si­bi­li­té

Cette an­née, Mes­sei veut aus­si pour­suivre la mise en ac­ces­si­bi­li­té de sa voi­rie et de ses bâ­ti­ments ac­cueillant du pu­blic.

« Une par­tie a été faite. Cette

an­née, la bi­blio­thèque se­ra faite ».

Dans le même es­prit, l’an­cien lo­ge­ment de l’ins­ti­tu­teur fe­ra

l’ob­jet de tra­vaux. « On va le mettre aux normes, pour près de 60 000 €, pour le louer », an­nonce le maire.

Elar­gis­se­ment de la voie verte

Pour ceux qui aiment se pro­me­ner sans croi­ser un vé­hi­cule à mo­teur de trop près, la mai­rie compte re­lan­cer son pro­jet de liai­son entre le bourg et la voie verte. Ce che­min pour­rait per­mettre aux pié­tons ou aux cy­clistes de re­joindre la voie verte en par­tant de la mai­rie de Mes­sei. « L’étude est faite. Nous avions un peu mis de cô­té cette idée mais ce se­ra le grand pro­jet de 2018. C’est le ré­seau voie douce de la com­mune », es­time Mi­chel Du­maine. Ce chan­tier pour­rait re­pré­sen­ter un coût d’en­vi­ron 230 000 €.

Un nou­veau pan­neau

En­fin, Mi­chel Du­maine an­nonce que la com­mune va « s’équi­per d’un pan­neau in­for­ma­tif lu­mi­neux qui se­ra si­tué à l’en­trée du bourg ».

(photo d’illustration).

Les chan­tiers de l’an­née ont com­men­cé avec ce­lui qui concerne la suite des tra­vaux d’iso­la­tion dans les écoles

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.