Faites de la luge d’été en Suisse nor­mande

L'Orne Combattante (FL) - - BOCAGE SUISSE NORMANDE ENTRE ET -

De la luge d’été sur rails. Il fal­lait l’in­ven­ter ! À Clécy Gliss, on peut faire des des­centes à pleine vi­tesse.

Tout près du Via­duc de La Lande, té­moin de la nais­sance du che­min de fer en Suisse nor­mande (1866), Bri­gitte et Sé­bas­tien Huet ac­cueillent le pu­blic sur leur grand ter­rain de jeu : Clécy Gliss.

De­puis 2014, ces amou­reux de la Suisse nor­mande, pro­posent de la luge d’été. Née en Au­triche à la fin du 20e siècle, la pre­mière luge mo­no­rail a été conçue et dif­fu­sée par la So­cié­té fa­mi­liale Bran­dauer.

Nom­breuses dans les Alpes au­tri­chiennes, il en existe quelques mo­dèles dans les Alpes fran­çaises et dans les Py­ré­nées. En Suisse nor­mande, il s’agit de la pre­mière luge mo­no­rail cons­truite en plaine, au coeur des montagnes de Nor­man­die.

Sur un ter­rain de plus de deux hec­tares, Clécy Gliss s’étend sur un cir­cuit long de 650 mètres, avec une pente de 14 %, en­traî­nant les luges à une vi­tesse maxi­mum de 45 km/heure.

La des­cente peut se faire seule (pour les adultes) ou avec un en­fant (hau­teur mi­ni­mum re­quise 125 cm). Le poids to­tal maxi­mum au­to­ri­sé est de 140 kg par luge (1 adulte + 1 en­fant ou 2 ado­les­cents).

Huit luges sont mises à dis­po­si­tion et fonc­tion­ne­ront toute l’an­née. De­puis son ou­ver­ture, la struc­ture s’est dé­ve­lop­pée. En 2015, la pho­to ra­dar est ins­tal­lée. En 2016, un tun­nel est construit.

Pour les gour­mands, un bar-snack-vente à em­por­ter se trouve sur le site.

Pra­tique, Clécy gliss, La Hogue, ou­vert tous les jours non-stop, de 10 h à 19 h. Contact : 02 31 68 6 64, mail : cle­cy­gliss@sfr.fr. Les ta­rifs sur www.lu­geen­nor­man­die.fr.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.