Les en­fants prennent de la hau­teur

L'Orne Combattante (FL) - - BOCAGE SUISSE NORMANDE ENTRE ET -

Ils ne sont pas im­pres­sion­nés pour un sou. Il faut dire qu’ils en sont à leur di­zaine as­cen­sion.

De­puis quelques jours, à Clécy, les en­fants dé­couvrent avec bon­heur le mur d’es­ca­lade tout juste ins­tal­lé par Paul Cha­te­lais. L’homme est à la tête de la via fer­ra­ta des ro­chers de La Cam­bron­ne­rie qui che­mine, de­puis quelques an­nées dé­jà, le long de l’Orne en di­rec­tion du via­duc.

Une nou­veau­té

« Main­te­nant, les en­fants dès 5 ans peuvent mon­ter », s’en­thou­siasme ce­lui qui doit re­fu­ser l’ac­cès à la via fer­ra­ta aux plus jeunes grim­peurs. La toute nou­velle ins­tal­la­tion leur per­met de prendre de la hau­teur… en toute sé­cu­ri­té.

Pa­ré de son bau­drier et bas­kets aux pieds, Lu­cas, 8 ans, est prêt à s’élan­cer. C’est Ma­non, sa soeur âgée de 11 ans, qui as­sure sa mon­tée. « Il y a un sys­tème de blo­cage au­to­ma­tique », as­sure Paul Cha­te­lais. « L’es­sence de l’ac­ti­vi­té, c’est un bi­nôme : un grim­peur et un as­su­reur. »

Le jeune Lu­cas a choi­si la voie bleue. « Il y a quatre cou­leurs, c’est quatre ni­veaux de dif­fi­cul­té », com­mente le grim­peur. « Soit on joue le jeu soit on uti­lise toutes les prises mais c’est un peu trop fa­cile. »

« Sec ! », lâche Lu­cas, per­ché à 8 m du sol. Il est en haut. « C’est du lan­gage d’al­pi­niste », re­prend Paul Cha­te­lais. « Ce­la si­gni­fie tendre la corde car il faut qu’elle soit ten­due pour re­des­cendre. » Édu­ca­teur spor­tif, Paul Cha­te­lais est aus­si maître du temps. « On achète un sa­blier. C’est 3,50 € les 5 mi­nutes soit jus­qu’à trois mon­tées. » Évi­dem­ment, ce­la ne com­prend ni les ex­pli­ca­tions ni la mise en place du bau­drier.

« On peut aus­si faire une pause ; c’est de la dé­cou­verte. » Le mur est ac­ces­sible le week-end et les jours fé­riés, de 14 h à 18 h, et tous les après-mi­di en juillet et en août. Mo­bile, il est aus­si dis­po­nible à la lo­ca­tion.

A.C.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.