Six élus du Pays de Flers ap­pellent à vo­ter Ma­cron

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS ET SON PAYS -

Dans un com­mu­ni­qué com­mun, les quatre conseillers dé­par­te­men­taux des can­tons de Flers, Béa­trice Guyot, Lo­ri Hel­lo­co, Irène Co­jean et Gé­rard Co­lin, la conseillère ré­gio­nale et pre­mière ad­jointe au maire de Flers, Gaëlle Pio­line, et Bri­gitte Viar­mé-Du­four, conseillère dé­par­te­men­tale du can­ton de La Fer­té-Ma­cé, ap­pellent à vo­ter pour Em­ma­nuel Ma­cron, lors du se­cond tour de l’élec­tion pré­si­den­tielle, di­manche 7 mai.

« Le ré­sul­tat du pre­mier tour laisse ap­pa­raître une France frag­men­tée et di­vi­sée. Les deux grands par­tis de gou­ver­ne­ment n’ont pas réus­si à convaincre de leur ca­pa­ci­té à ré­for­mer la France et l’Eu­rope. Les élec­teurs tra­di­tion­nels du Parti So­cia­liste, qui su­bit son plus grave échec de­puis 1971, se sont tour­nés d’une part vers Jean-Luc Mé­len­chon et d’autre part vers Em­ma­nuel Ma­cron qui est le seul pro­gres­siste à s’être qua­li­fié pour le se­cond tour.

Nous avions, dès le pre­mier tour, ap­pe­lé à vo­ter pour Em­ma­nuel Ma­cron à rai­son du fait qu’il pa­rais­sait être le seul en ca­pa­ci­té, par­mi les pro­gres­sistes, à ras­sem­bler lar­ge­ment pour ac­cé­der au se­cond tour. C’est au­jourd’hui la réa­li­té. Ma­rine Le Pen ins­crit le plus haut score du front na­tio­nal dans toute l’his­toire de la Vème Ré­pu­blique à une élec­tion pré­si­den­tielle. Ce score tra­duit des in­quié­tudes, des peurs et des an­goisses en l’ave­nir d’un cer­tain nombre de Fran­çais. Notre de­voir est de les mettre en garde contre le po­pu­lisme et l’ex­tré­misme dont les ef­fets se­raient dé­sas­treux pour notre dé­mo­cra­tie et notre vivre en­semble aux­quels nous sommes pro­fon­dé­ment at­ta­chés. Em­ma­nuel Ma­cron pré­sente un pro­gramme équi­li­bré, em­prunt de li­ber­té, de jus­tice et de pro­grès. Il exige une Eu­rope forte par une nou­velle construc­tion eu­ro­péenne. Il veut pro­té­ger les ser­vices pu­blics comme pa­tri­moine de ceux qui n’en ont pas, il veut pro­té­ger les plus faibles et les plus vul­né­rables tout en adap­tant notre éco­no­mie aux exi­gences de l’in­dis­pen­sable tran­si­tion éco­lo­gique et de l’éco­no­mie du 21ème siècle. Il veut ré­no­ver nos ins­ti­tu­tions po­li­tiques, li­mi­ter le cu­mul des man­dats dans le temps et ré­duire le nombre de par­le­men­taires. Il veut faire de l’éthique une condi­tion ab­so­lue de l’en­ga­ge­ment po­li­tique. Plus que jamais, le 7 mai, face à la haine, à la di­vi­sion, au re­jet sui­ci­daire de l’Eu­rope dans un monde mul­ti­po­laire, à la re­mise en cause de nos va­leurs com­munes et à la ré­gres­sion éco­no­mique, vo­tons pour la Ré­pu­blique, vo­tons Em­ma­nuel Ma­cron.

Cette vic­toire de­vra s’ac­com­pa­gner d’une ma­jo­ri­té pré­si­den­tielle forte et pro­gres­siste et c’est pour­quoi nous ap­pe­lons dès au­jourd’hui les élec­teurs de la 3ème cir­cons­crip­tion de l’Orne à vo­ter aux pro­chaines élec­tions lé­gis­la­tives mas­si­ve­ment pour Isa­belle Bo­scher et Lo­ri Hel­lo­co ».

[N.D.L.R. ] Isa­belle Bo­scher (ac­tuelle sup­pléante du dé­pu­té-maire de Flers Yves Goas­doué PS) et Lo­ri Hel­lo­co, son can­di­dat sup­pléant, ont ob­te­nu l’in­ves­ti­ture du parti so­cia­liste dans la 3e cir­cons­crip­tion de l’Orne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.