Une ma­gis­trale his­toire d’amour et de ja­lou­sie

L'Orne Combattante (FL) - - LOISIRS -

Le met­teur en scène Pas­cal Kirsch et son équipe ré­vèlent au pu­blic un bi­jou ly­rique d’Hans Hen­ny Jahnn : « Pau­vre­té, Ri­chesse, Homme et Bête », qui se­ra pré­sen­té sur la scène du Fo­rum à Flers les 3 et 4 mai pro­chains.

Ro­man­cier et dra­ma­turge al­le­mand trop peu connu en France, ce pa­ci­fiste dans l’âme a lais­sé une oeuvre lit­té­raire au réa­lisme ma­gique.

En 1933, fuyant l’Al­le­magne na­zie, il s’éta­blit dans une ferme sur l’île de Born­holm et écrit « Pau­vre­té, ri­chesse, homme et bête ». L’his­toire nous conduit sur les che­mins arides de l’Ouest de la Nor­vège. Dans ce pays des fermes, des fjords et des trolls, nous sui­vons le des­tin d’un riche pay­san nom­mé Ma­nao Vinje.

Beau­té ma­lé­fique

Cet amou­reux de la vie et des ani­maux s’éprend d’une jeune femme for­cée de s’éloi­gner de lui à cause d’une ac­cu­sa­tion d’in­fan­ti­cide qui, sou­dain, pèse sur elle. Il épouse bon gré mal gré une beau­té ma­lé­fique, qui fa­vo­rise la mise à mort de son che­val pré­fé­ré et se met à ré­gner sur sa ferme.

De­vant un dé­cor de neige mi­nia­ture po­sé sur un jeu de tables qui s’em­boîtent, une jeune fille nous conte cette âpre his­toire d’amour et de pos­ses­sion. Au fil du ré­cit, les per­son­nages sortent de l’ombre et les ma­quettes de ro­chers se dé­placent pour fi­gu­rer de nou­veaux es­paces : des in­té­rieurs de mai­son aux sen­tiers de mon­tagnes, de la tra­gé­die du réel au mer­veilleux.

Ac­com­pa­gnés par deux mu­si­ciens aux mé­lo­dies élec­triques, neuf for­mi­dables co­mé­diens nous disent la lutte du bien et du mal, les contra­dic­tions entre l’âme et le corps et l’in­croyable aven­ture de ce que c’est qu’être hu­main.

Ré­su­mé

Dans une vallée nor­vé­gienne, deux êtres s’aiment. Ma­nao, pay­san for­tu­né, pro­met à So­fia, une pauvre va­chère, de l’épou­ser. Mais c’est sans comp­ter la ja­lou­sie et la cu­pi­di­té des autres. An­na, une riche fer­mière, est prête à tout pour épou­ser Ma­nao, le sang dû­til être ver­sé. Alors l’his­toire d’amour se pare des cou­leurs de la tra­gé­die. L’amour le plus sin­cère peut-il ré­sis­ter aux in­trigues les plus sombres ?

Le mer­cre­di 3 mai à 19 h 30 et le jeu­di 3 mai à 19 h 30, au Fo­rum de Flers. Ta­rifs : de 5 € à 20 €.

L’amour le plus sin­cère peut-il ré­sis­ter aux in­trigues les plus sombres ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.