Des sou­tiens una­nimes

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

Dif­fi­cile de res­pec­ter l’équi­té à la veille de ce se­cond tour. Seuls les ap­pels à vo­ter Em­ma­nuel Ma­cron nous sont par­ve­nus, au­cun ap­pel à vo­ter Ma­rine Le Pen n’a été adres­sé à la ré­dac­tion.

Dans un com­mu­ni­qué, l’Église pro­tes­tante unie du Bo­cage nor­mand ré­agit à la qua­li­fi­ca­tion de Ma­rine Le Pen (FN) au se­cond tour de la pré­si­den­tielle.

« Nous ne pou­vons nous taire face au dan­ger du re­pli sur soi, de la dé­ma­go­gie et des fausses so­lu­tions re­pré­sen­tées par la can­di­date du front Na­tio­nal, qui ne fe­raient qu’ag­gra­ver la si­tua­tion des per­sonnes en dif­fi­cul­tés ou lais­sées pour compte qui pour­tant se sont tour­nées vers ce par­ti d’ex­trême droite. »

La sec­tion de Flers du Par­ti so­cia­liste « se fé­li­cite du score réa­li­sé sur Flers par Em­ma­nuel Ma­cron. Ce­lui-ci est ar­ri­vé avec plus de 27 % des voix de­vant Fran­çois Fillon et Ma­rine Le Pen. La sec­tion ap­pelle les Flé­riennes et les Flé­riens, les ha­bi­tants de l’Ag­glo­mé­ra­tion à vo­ter mas­si­ve­ment pour Em­ma­nuel Ma­cron, pour le pro­grès, l’équi­té, pour l’Eu­rope. Sau­ve­gar­dons la dé­mo­cra­tie, sau­ve­gar­dons la Ré­pu­blique ! »

Même ligne pour les élus groupe So­cia­listes, Ra­di­caux et Ci­toyens de la Ré­gion Nor­man­die « Pas de pu­deurs de ga­zelle ! : les élus du groupe So­cia­listes, Ra­di­caux et Ci­toyens de la Ré­gion Nor­man­die ap­pellent à battre l’ex­trême droite en vo­tant Em­ma­nuel Ma­cron le 7 mai »

A Con­dé en Nor­man­die, 16 élus de la mu­ni­ci­pa­li­té dont le sé­na­teur maire Pas­cal Al­li­zard, pa­tron des ré­pu­bli­cains du Cal­va­dos ap­pelle à vo­ter Ma­cron : « A quelques jours d’un scru­tin dé­ter­mi­nant pour notre Pays, la Mu­ni­ci­pa­li­té de Con­dé-en-Nor­man­die en­tend ex­pri­mer sa po­si­tion.

Dans l’es­prit qui anime notre équipe de­puis sa créa­tion, forts des va­leurs ré­pu­bli­caines qui nous animent – hu­ma­nisme, to­lé­rance, et bien­veillance-, nous dé­cla­rons qu’il est dé­sor­mais es­sen­tiel de faire bar­rage à la can­di­date qui prône le sec­ta­risme, la di­vi­sion, l’ex­clu­sion.

Nous en­cou­ra­geons ain­si cha­cune et cha­cun à al­ler vo­ter et af­fir­mer son re­fus d’une France di­vi­sée, af­fai­blie et iso­lée. »

Les lea­ders or­nais de LR se sont éga­le­ment po­si­tion­nés, Jean-Claude Le­noir et Jé­rôme Nu­ry no­tam­ment, et ont ap­pe­lé à vo­ter Ma­cron.

L’ac­tion ca­tho­lique ou­vrière, sur notre ter­ri­toire, ap­pelle éga­le­ment à faire bar­rage au Front na­tio­nal. « La can­di­date de l’ex­trême droite uti­lise la mi­sère des tra­vailleurs qui vivent avec la peur de perdre leur em­ploi ou qui en sont pri­vés, de ceux qui su­bissent la pré­ca­ri­té. Elle op­pose les hommes et femmes de notre pays. Elle cherche à ré­cu­pé­rer leur co­lère, leurs mé­con­ten­te­ments, leurs peurs », es­time l’ACO qui parle « d’im­pos­ture so­ciale » à pro­pos du pro­gramme de la can­di­date. « Pas une voix ne doit al­ler au Front na­tio­nal le 7 mai », in­sistent ses membres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.