Le pa­py chan­teur en­chante la Suisse nor­mande

Il le dit lui-même, il n’a au­cun ta­lent. Il semble pour­tant qu’il ait le don de réunir les gens au­tour d’une même pas­sion : la mu­sique. Di­manche 14 mai, à 15 h 30, Jacques Heu­zé at­tend les chan­teurs ama­teurs pour un mo­ment qu’il es­père sans fausse note !

L'Orne Combattante (FL) - - SUISSE NORMANDE - Au­drey Che­val­lier

À lon­gueur de jour­née, Jacques Heu­zé chante. Et tout y passe. Le rock de John­ny Hal­ly­day cô­toie la va­rié­té de Mi­chel Sar­dou, tan­dis que les pe­tits nou­veaux, Vian­ney et So­pra­no, laissent place tan­tôt à Mo­zart, tan­tôt à Ju­lien Clerc. Il est comme ça notre pa­py chan­teur ; pour­vu qu’il y ait de la vie. À 65 ans, le dé­pan­neur de té­lé­vi­sions à la re­traite or­ga­nise di­manche 14 mai un après-mi­di de chant, à Culey-le-Pa­try.

Une im­pro­bable in­vi­ta­tion

« Ce que j’aime par-des­sus tout, c’est la mu­sique vi­vante, même s’il y a des dé­fauts. Ce n’est pas le même plai­sir qu’un disque. » Dé­jà plus d’une di­zaine de chan­teurs ama­teurs a ré­pon­du à son im­pro­bable in­vi­ta­tion.

« Je fais par­tie du co­mi­té des fêtes de Culey-le-Pa­try et je re­gret­tais qu’il n’y ait ja­mais d’évé­ne­ments au­tour de la mu­sique. Alors, de­puis deux ans, j’in­vite un mu­si­cien pro­fes­sion­nel, Max Le­clerc, à ve­nir se pro­duire dans la salle des fêtes. Le pro­blème, c’est que l’ini­tia­tive était pri­vée. Mon porte-mon­naie n’a pas ai­mé », dé­taille-t-il avec hu­mour. Alors il a une idée : faire ap­pel à des bé­né­voles ai­mant pous­ser la chan­son­nette.

Quar­tier libre !

Après avoir in­vi­té les amis des cho­rales aux­quelles il ap­par­tient, à Thu­ry-Har­court et à Saint-Mar­tin-de-Fon­te­nay, il in­forme les jour­naux puis convie di­rec­te­ment les ha­bi­tants de toute la Suisse nor­mande à grands coups de mails et de cou­pons dis­tri­bués di­rec­te­ment dans les boîtes aux lettres.

Sa pro­po­si­tion : « Ve­nez chan­ter une ou deux chan­sons, ce que vous vou­lez, celle qui vous plaît ». Ra­pi­de­ment, des ar­tistes ama­teurs de Cu­leyle-Pa­try mais aus­si de SaintMar­tin-de-Sal­len ou en­core de Saint-Lambert contactent l’or­ga­ni­sa­teur et, peu à peu, le pro­gramme de l’après-mi­di se construit.

« Par­mi les chan­sons an­ciennes, il y au­ra La Bal­lade nord ir­lan­daise, de Re­naud ou en­core Étoile des neiges. Un groupe d’en­fants chan­te­ra trois chan­sons : L’oi­seau et l’en­fant, de Ma­rie My­riam, La Cage aux oi­seaux, de Pierre Per­ret, et Ça fait

rire les oi­seaux, de La Com­pa­gnie créole », conti­nue Jacques Heu­zé. « Ça a un peu bi­fur­qué ; au dé­but, j’avais fait une liste de chan­sons et je di­sais aux gens Ve­nez me les chan­ter mais les gens avaient en­vie de chan­ter d’autres choses alors j’ai dit quar­tier libre ! Le prin­ci­pal, c’est de s’amu­ser. »

Ré­sul­tat : le fan de mu­sique au­ra le bon­heur de dé­cou­vrir des chan­sons mais aus­si des voi­sins. « Ce n’est sur­tout pas un concours de chant, c’est tout le contraire, c’est presque fa­mi­lial. Il n’y a rien à ga­gner si ce n’est une crêpe et un ca­fé. » Lui aus­si pren­dra le mi­cro : « Je vais ten­ter de chan­ter Arm­strong, de Claude Nou­ga­ro, car je chante très mal ». « Quand je suis dans la cho­rale, je suis noyé dans la masse. Je n’au­rai ja­mais la voix d’un chan­teur », sou­rit-il un pin­ce­ment au coeur. A cap­pel­la, ac­com­pa­gné à la gui­tare ou sur une bande-son, li­vrets avec les pa­roles glis­sés sur les tables, Jacques Heu­zé ne rêve que d’une chose : que tout le monde chante. Et en avant la mu­sique !

« Ce n’est sur­tout pas un concours de chant »

Dé­jà plus d’une di­zaine de chan­teurs ama­teurs ont ré­pon­du à l’im­pro­bable in­vi­ta­tion de Jacques Heu­zé. « Di­manche 14 mai, ve­nez chan­ter, ce que vous vou­lez, ce qui vous plaît ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.