Des vaches nor­mandes vont s’en­vo­ler pour l’Iran

C’est lors d’un voyage d’af­faires en Iran que le par­te­na­riat s’est noué. Des vaches éle­vées en Nor­man­die vont ar­ro­ser le mar­ché Ira­nien. Une pre­mière.

L'Orne Combattante (FL) - - BOCAGE SUISSE NORMANDE -

Le Châ­teau-d’Al­me­nêches. « Il faut mettre le pied dans la porte », ré­sume le pré­sident de Ré­gion Hervé Mo­rin. C’est en tout cas l’état d’es­prit qui do­mine les élus nor­mands, en ce mo­ment. « Il faut pé­né­trer sur le mar­ché ira­nien », ex­plique le com­mer­cial de l’en­tre­prise BCDE qui va se char­ger des as­pects tech­niques de l’ex­por­ta­tion, JeanLouis Riotte.

L’Iran est un pays qui a bé­né­fi­cié d’une le­vée de l’em­bar­go com­mer­cial en 2015. Ces sanc­tions fi­nan­cières dis­pa­rues, plu­sieurs en­tre­pre­neurs Ira­niens cherchent dé­sor­mais à ré­ac­ti­ver cer­taines fi­lières. L’oc­ca­sion pour la Nor­man­die et ses agri­cul­teurs d’élar­gir leur mar­ché.

« De la di­plo­ma­tie éco­no­mique »

Da­niel Gé­nis­sel est éle­veur de bo­vins dans la com­mune du Châ­teau-d’Al­me­nêches. Il est éga­le­ment pré­sident de la chambre d’agri­cul­ture. Et pour lui, la pers­pec­tive de l’ou­ver­ture d’un nou­veau mar­ché est for­cé­ment une bonne nou­velle. « Les mar­chés al­le­mands, ita­liens et même grecs s’érodent. Mais des dé­bou­chés com­plé­men­taires pour­raient nous être très fa­vo­rables », dé­crit-il.

Des vaches vont donc, sous peu, dé­col­ler pour re­joindre l’Iran. Dans un pre­mier temps, ce sont en­vi­ron 300 vaches qui de­vraient par­tir aux alen­tours du mois de juin. « Il est com­pli­qué d’af­fir­mer les choses pour le mo­ment », tem­père Jean-Louis Riotte, « nous avons en­core de nom­breux obs­tacles à fran­chir et le nombre de vaches ain­si que leur date de dé­part ne sont pas en­core dé­fi­ni­tifs ». « Il faut faire preuve de di­plo­ma­tie éco­no­mique », pré­cise Hervé Mo­rin.

Car, si ces pre­mières opé­ra­tions se dé­roulent pour le mieux, un vé­ri­table par­te­na­riat pour­rait être mis en place entre la Nor­man­die et l’Iran.

Un nou­veau mar­ché de 82 mil­lions de consom­ma­teurs

« L’Iran n’est pas le pays que l’on ima­gine. C’est un pays mo­derne qui a une im­por­tante soif com­mer­ciale. D’au­tant plus qu’en ce mo­ment, il émerge une vé­ri­table classe moyenne qui a de plus en plus de be­soins », dé­taille le pré­sident de Ré­gion. C’était jus­te­ment lors d’un voyage d’af­faires de la Ré­gion l’an­née der­nière en Iran que les bonnes ren­contres se sont faites. Un homme d’af­faires ira­nien a vou­lu re­mettre en place une fi­lière bo­vine. Il s’est alors tour­né vers la Nor­man­die. « Et c’est bien une preuve que la marque nor­mande à un vé­ri­table im­pact », ra­joute Hervé Mo­rin. D’au­tant plus que le jeu en vaut la chan­delle ; avec 82 mil­lions d’ha­bi­tants, le mar­ché po­ten­tiel de l’Iran est im­mense.

« Il faut tout re­mettre en place. Les cir­cuits ban­caires no­tam­ment. C’est ex­trê­me­ment com­plexe de re­faire du commerce avec un pays qui sort d’un em­bar­go », pré­cise Jean-Louis Riotte. Ce der­nier est en train de ba­li­ser un vé­ri­table che­min d’af­faires vers ce pays.

70 % de vaches nor­mandes

« Le contrat est si­gné de­puis le mois d’août ! », ré­pète le sé­na­teur de l’Orne Na­tha­lie Gou­let. « 70 % des vaches qui se­ront ex­pé­diées avec ce par­te­na­riat en Iran se­ront is­sues de l’éle­vage nor­mand », as­sure-t-elle. Car une fois que cette voie com­mer­ciale se­ra mise en place, les autres ré­gions fran­çaises pour­ront en bé­né­fi­cier mais c’est bien la Nor­man­die qui se­ra pri­vi­lé­giée dans ses échanges. « Il n’y au­ra pas de concur­rence avec les autres zones de France », conclut le sé­na­teur.

20 000 vaches par an

Ce­pen­dant, de nom­breuses bar­rières ja­lonnent en­core la route des vaches. « Un ex­pert sa­ni­taire ira­nien va ve­nir d’ici quelques jours pour ana­ly­ser les vaches et sé­lec­tion­ner celles qui vont par­tir », ex­plique Jean-Louis Riotte. « Il y a en­core pas mal d’étapes bu­reau­cra­tiques à fran­chir », com­plète-t-il. Mais, une fois que ces « vaches éclai­reuses » au­ront at­ter­ri et que les pre­miers jours se­ront concluants, tout un sys­tème d’ex­por­ta­tion va être mis en place. Ce ne sont pas moins de 20 000 vaches qui vont dé­col­ler chaque an­née à des­ti­na­tion de Té­hé­ran. « Et pas d’in­quié­tude concer­nant la ca­pa­ci­té d’ap­pro­vi­sion­ne­ment de la ré­gion. La Nor­man­die pos­sède un éle­vage de 2,5 mil­lions de bêtes », as­sure le pré­sident de Ré­gion.

Tho­mas RI­DEAU

Le sé­na­teur Na­tha­lie Gou­let, le pré­sident de ré­gion Hervé Mo­rin et le com­mer­cial Jean-Louis Riotte es­pèrent mettre en avant la Nor­man­die dans les échanges à ve­nir avec l’Iran.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.