Pro­fes­seur de SVT… et sa­peur-pom­pier vo­lon­taire

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS ET SON PAYS -

Lau­rette Va­che­rat est pro­fes­seur de SVT (Sciences de la vie et de la terre) à Saint-Tho­masd’Aquin, à Flers. Elle en­seigne du col­lège à la pré­pa aide-soi­gnant et in­fir­mier.

De­puis 2012, Lau­rette Va­che­rat est aus­si sa­peur-pom­pier vo­lon­taire au centre d’in­cen­die et de se­cours de Flers. Lors­qu’elle n’est pas de­vant ses élèves, elle se met à la dis­po­si­tion de la ca­serne pour as­su­rer les se­cours à la po­pu­la­tion.

« Je suis de­ve­nue sa­peur­pom­pier vo­lon­taire après avoir eu un ac­ci­dent. Je me suis ren­due compte de l’uti­li­té des sa­peurs-pom­piers. Je leur de­vais bien ça », sou­ligne Lau­rette Va­che­rat qui avait en­vie, à son tour, « de ser­vir [son] pro­chain ».

L’en­sei­gnante es­time éga­le­ment que le fait d’être sa­peur­pom­pier vo­lon­taire est « un bon com­plé­ment avec mon mé­tier ». Sa for­ma­tion va lui per­mettre no­tam­ment de for­mer les élèves de 4e au PSC1 (pré­ven­tion et se­cours ci­viques de ni­veau 1), dès l’an pro­chain.

Son ex­pé­rience du ter­rain pro­fite éga­le­ment aux fu­turs aides-soi­gnants et in­fir­miers.

Pour fixer les condi­tions de dé­part en in­ter­ven­tion mais aus­si la for­ma­tion sur le temps de tra­vail, une conven­tion a été si­gnée entre le Sdis de l’Orne, le Ser­vice dé­par­te­men­tal d’in­cen­die et de se­cours, et Saint-Tho­masd’Aquin, jeu­di 4 mai.

Les sa­peurs-pom­piers étaient re­pré­sen­tés par le ca­pi­taine Alain Bac, char­gé de mis­sion vo­lon­ta­riat, et le lieu­te­nant Da­niel Sal­mon, chef de centre de Flers, l’en­semble sco­laire, par Pas­cal Cor­bin, di­rec­teur, et Jean Ger­bault, pré­sident de l’or­ga­nisme de ges­tion de l’enseignement ca­tho­lique de Saint-Tho­masd’Aquin (Ogec).

Le ca­pi­taine Bac a rap­pe­lé l’im­por­tance du vo­lon­ta­riat dans l’Orne qui compte 92 sa­peurs­pom­piers pro­fes­sion­nels pour plus de 1 300 vo­lon­taires. Tout se fait sous l’au­to­ri­té de l’em­ployeur.

« Les sa­peurs-pom­piers vo­lon­taires ne sont sol­li­ci­tés qu’en der­nier res­sort sur leur lieu de tra­vail », a te­nu à pré­ci­ser le ca­pi­taine Bac. « C’est le pro­fes­seur qui gère son temps en de­hors des heures de­vant les élèves. Il y a la pré­pa­ra­tion des cours, des cor­rec­tions à faire. Le tra­vail est gran­de­ment per­tur­bé. Ce­la montre un gros in­ves­tis­se­ment pour les per­sonnes », confie Pas­cal Cor­bin, ra­vi de comp­ter par­mi son équipe un sa­peur-pom­pier vo­lon­taire.

Dans l’Orne, 190 conven­tions de ce type ont été si­gnées entre le Sdis 61 et les em­ployeurs.

M. M.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.