La res­tau­ra­tion du site de la Butte rouge fran­chit une étape

Alors que la sai­son tou­ris­tique com­mence, un im­por­tant chan­tier de res­tau­ra­tion vient de se ter­mi­ner sur le site de la Butte rouge. Une page se tourne.

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS ET SON PAYS -

Avec le prin­temps, à Dom­pierre, le pa­tri­moine his­to­rique au­tour des an­ciennes mines vit une pé­riode d’ac­ti­vi­té in­tense. La sai­son tou­ris­tique vient de com­men­cer et la Mai­son du Fer rouvre ses portes au pu­blic.

Au site de la Butte rouge aus­si, l’ef­fe­ver­sence est dans l’air.

Ac­tuel­le­ment, l’as­so­cia­tion Le sa­voir et le fer et l’AIFR (Ac­tion in­ser­tion fa­mille ru­rale) pour­suit le chan­tier de res­tau­ra­tion.

Après la re­mise en état des fours de cal­ci­na­tion ter­mi­née en oc­tobre 2016, la ré­fec­tion d’une pre­mière par­tie de l’un des murs de sou­tè­ne­ment vient de s’ache­ver.

Les bé­né­voles ont dé­mon­té l’écha­fau­dage mar­di 9 mai pour le re­mon­ter, quelques toises plus loin, sur la par­tie res­tante du mur.

« Le chan­tier de la par­tie gauche de ce mur de sou­tè­ne­ment a pris 4 à 5 mois. Nous sommes un peu les maîtres d’oeuvre mais c’est un chan­tier d’in­ser­tion que nos bé­né­voles mènent avec l’AIFR. Car, ce sont eux qui ma­çonnent ! Notre pro­jet est de re­faire en­tiè­re­ment ce mur. Quand nous avons res­tau­ré les fours, nous avions dé­jà fait ap­pel à l’AIFR et nous avons vou­lu con­ti­nuer avec eux », confie Mi­chael Her­bu­lot, agent de dé­ve­lop­pe­ment cultu­rel et tou­ris­tique.

Et ce verbe, « con­ti­nuer », qua­li­fie à mer­veille l’am­biance qui règne sur le site.

Dé­sor­mais, l’as­so­cia­tion Le sa­voir et le fer fait son pos­sible pour que ce chan­tier soit per­ma­nent.

« De­puis fin 2016, il y a en per­ma­nence six per­sonnes qui tra­vaillent ici à la res­tau­ra­tion du site, tous les jours de la se­maine, du­rant toute l’an­née »,

af­firme Mi­chael Her­bu­lot, non sans une cer­taine forme de fier­té pour l’as­so­cia­tion.

Au bout d’une an­née consa­crée à ce mur, ce chan­tier, me­né en deux phases, abou­ti­ra à la ré­fec­tion com­plète du mur de sou­tè­ne­ment si­tué au fond du site. Il au­ra né­ces­si­té en­vi­ron 70 000 € (une somme payée no­tam­ment par le pro­prié­taire des lieux, Flers Ag­glo, et pour plus de la moi­tié par l’Union eu­ro­péenne).

« Notre but, plus tard, est de res­tau­rer les six tun­nels. Ce­la pren­dra sans doute quatre à cinq ans ».

À me­sure que ces opé­ra­tions pro­gressent, l’as­so­cia­tion ouvre de plus en plus d’es­pace au grand pu­blic.

Ce mar­di 9 mai, un groupe de ran­don­neurs est ar­ri­vé.

Sous le so­leil, ils ont dé­cou­vert le vi­sage, un peu plus ra­fraî­chi, de ce lieu his­to­rique qu’ils n’avaient pas contem­plé de­puis un an. Ils ont par­ti­cu­liè­re­ment ap­pré­cié cette es­cale.

Alors que l’AIFR ter­mine les der­nières opé­ra­tions de ma­çon­ne­rie sur la par­tie gauche du mur, les bé­né­voles de l’as­so­cia­tion Le sa­voir et le fer re­montent l’écha­fau­dage. En bas, des ran­don­neurs ad­mirent l’édi­fice.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.