Législatives : à Droite ça se bous­cule, sus­pense au­tour d’Alain Tour­ret…

L'Orne Combattante (FL) - - CONDÉ ET SON PAYS -

La 6e cir­cons­crip­tion du Cal­va­dos (Vire-Evre­cy) a chaque se­maine ou presque son can­di­dat. Et il y a de quoi s’y perdre. À Droite, le feuille­ton a com­men­cé de­puis plu­sieurs se­maines. Alors qu’il avait rem­por­té la can­di­da­ture des Ré­pu­bli­cains, Jean-Yves Cou­sin a fi­na­le­ment an­non­cé, di­manche 5 mars 2017, qu’il se re­ti­rait.

« J’ai mis toute mon éner­gie à créer l’union de la droite mais je vois que la mul­ti­pli­ci­té des can­di­da­tures à droite sur la 6e cir­cons­crip­tion fait qu’il y a un risque d’éli­mi­na­tion dès le pre­mier tour », avait dé­cla­ré l’ex-can­di­dat chez nos confrères de La Voix le Bo­cage.

Éve­lyne Stirn s’est po­si­tion­née mais les ins­tances dé­par­te­men­tales du par­ti lui pré­fèrent Hu­bert Pi­card (UDI), maire dé­lé­gué Clin­champs sur Orne et pre­mier vice-pré­sident de la com­mu­nau­té de com­munes Val­lées de l’Orne et de L’Odon.

Eve­lyne Stirn, dont le sup­pléant est Jean-Pierre Bi­net, maire de Saint-De­nis-de-Mé­ré, a tout même main­te­nu sa can­di­da­ture mais en se met­tant en congé des Ré­pu­bli­cains.

Et puis il y a aus­si Pas­cal Mar­tin, le Vi­rois sans par­ti, qui se voit comme le can­di­dat « hors-sys­tème ». Au FN, c’est Jean-Phi­lippe Roy qui est le re­pré­sen­tant. Le conseiller ré­gio­nal l’a an­non­cé de­puis plu­sieurs se­maines dé­jà.

Oli­vier Dion­net, un temps can­di­dat pour De­bout la France, a fi­na­le­ment je­té l’éponge. Le mé­de­cin de Condé-sur-Noi­reau n’a pas di­gé­ré le ral­lie­ment de Ni­co­las Du­pont-Ai­gnan à Ma­rine Le Pen au se­cond tour de la pré­si­den­tielle.

Chez EELV, c’est Sy­bille Cor­blet-Az­nar qui a été in­ves­tie. In­fir­mière re­trai­tée, cette ha­bi­tante de Clé­cy est vice-pré­si­dente de l’Acro, l’as­so­cia­tion pour le contrôle de la ra­dio­ac­ti­vi­té dans l’Ouest.

La France in­sou­mise a dé­sor­mais son can­di­dat (lire par ailleurs).

En­fin, on at­tend tou­jours le choix d’Alain Tour­ret. Sus­pen­du de ses fonc­tions de pré­sident de la fé­dé­ra­tion du Cal­va­dos du Par­ti ra­di­cal de gauche, pour son sou­tien à Em­ma­nuel Ma­cron, le dé­pu­té-maire de Moult avait af­fir­mé qu’il de­vait se pro­non­cer entre les deux tours.

Ce­la n’a pas été le cas. Mais on de­vrait en sa­voir plus ce jeu­di 11 mai. En ef­fet, à 12 h, le mou­ve­ment La ré­pu­blique en marche doit dé­voi­ler la liste des 577 can­di­dats aux législatives.

M.T.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.