Les élec­teurs mettent Em­ma­nuel Ma­cron en tête à 63,56 %

Mal­gré une par­ti­ci­pa­tion en lé­gère baisse, le ré­sul­tat du se­cond tour de l’élec­tion pré­si­den­tielle La Fer­té-Ma­cé et son bas­sin se si­tue proche de la moyenne na­tio­nale. Seules trois com­munes ont pla­cé Ma­rine Le Pen en tête.

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ ET SON PAYS -

C’est dans une am­biance se­reine qu’une pe­tite ving­taine de per­sonnes a as­sis­té au dé­pouille­ment ef­fec­tué à la salle d’un mar­ché cou­vert re­con­ver­ti pour l’oc­ca­sion en bu­reau de vote cen­tra­li­sa­teur : « les gens pré­fèrent res­ter chez eux pour re­gar­der le ré­sul­tat à la té­lé, cer­tains pensent peu­têtre que le sus­pens n’était pas

as­sez im­por­tant », avancent des res­pon­sables en guise d’ex­pli­ca­tion, « la pro­chaine fois, il fau­dra peut-être ins­tal­ler un écran géant pour in­vi­ter les gens à res­ter ».

Pre­mier bu­reau à an­non­cer ses ré­sul­tats, la com­mune dé­lé­guée d’An­toi­gny, dé­sor­mais liée à la com­mune nou­velle de la Fer­té-Ma­cé, se dis­tingue par

un ré­sul­tat dif­fé­rent de la tendance en­re­gis­tré dans les autres bu­reaux fer­tois. Les 86 élec­teurs An­to­nia­ciens ont par­ta­gé leurs votes à 50 % entre les can­di­dats. « Glo­ba­le­ment, c’est un ré­sul­tat conforme au 1er tour, sou­ligne le maire, Jacques Dal­mont, qui s’étonne de cette

dif­fé­rence « que j’ai du mal à ex­pli­quer et à com­prendre, le fait qu’il s’agisse d’une com­mune ru­rale, plus concer­née par les pro­blèmes ren­con­trés par le monde agri­cole ne suf­fit à tout ex­pli­quer et il faut se gar­der de ren­trer dans ce type de cli­ché ».

Les quatre autres bu­reaux placent le can­di­dat d’En Marche lar­ge­ment en tête pour une vic­toire fi­nale de 1 818 voix (69,07 %) contre 814 voix (30,93 %) pour Ma­rine Le Pen. Le taux de par­ti­ci­pa­tion est de 77,09 % (contre 79,63 % au pre­mier tour). 2 632 Fer­tois se sont ex­pri­més (sur 3 836 ins­crits), et 325 ont vo­té blanc ou nul.

Après avoir sou­te­nu Be­noit Ha­mon au 1er tour, Jacques Dal­mont s’était « sans hé­si­ter » ran­gé au­près d’Em­ma­nuel Ma­cron pour ce 2e tour : « il fal­lait lut­ter contre le Front Na­tio­nal qui, par la peur qu’il pro­voque, a pol­lué cette cam­pagne ». C’est donc avec un sou­la­ge­ment tein­té de pru­dence que le maire so­cia­liste a ac­cueilli les ré­sul­tats : « c’est main­te­nant que son tra­vail com­mence, et il au­ra une énorme res­pon­sa­bi­li­té sur les épaules » pré­voit l’élu qui a dé­jà les yeux tour­nés sur les pro­chaines élec­tions législatives : « il est trop tôt pour sa­voir exac­te­ment ce qui va se pas­ser : le nou­veau pré­sident est-il ca­pable d’in­ven­ter cette nou­velle so­cié­té et de re­don­ner de l’es­poir à des Fran­çais désa­bu­sés ? ». Met­tant en avant : « sa com­pé­tence et son ou­ver­ture d’es­prit dans les dis­cus­sions », il ap­pelle les élus de tous bords « à mettre en place un consen­sus qui lui per­mette d’avan­cer dans le bon sens ».

Sur l’en­semble du bas­sin fer­tois, ce 2e tour est mar­qué par un lé­ger re­cul de la par­ti­ci­pa­tion (82,18 % contre 84,33 %) avec une ex­plo­sion des bul­le­tins blancs et nuls (705 contre 174).

Un ap­pel à se ras­sem­bler Et ailleurs ?

Les meilleurs élèves sont Saint-Pa­trice-du-Dé­sert et Beau­vain avec res­pec­ti­ve­ment 86,11 % et 85,13 % de par­ti­ci­pa­tion. Si Em­ma­nuel Ma­cron af­fiche son meilleur score à La Fer­té-Ma­cé et ar­rive en tête dans trois quarts des com­munes du sec­teur, sa ri­vale Ma­rine Le Pen dé­croche la pre­mière place dans trois com­munes en réa­li­sant son meilleur score à Mé­hou­din avec ses 55,17 %. D’ailleurs, cette der­nière l’avait dé­jà pla­cé en tête au 1er tour à 26,32 %, à égalité avec Fran­çois Fillon.

Les bul­le­tins Ma­cron ont do­mi­né à La Fer­té-Ma­cé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.