Un nou­vel atout tou­ris­tique pour le pays

L'Orne Combattante (FL) - - BRIOUZE -

La voie verte entre Briouze et Ba­gnoles-del’Orne ou­vri­ra en 2019.

Il y a quelques jours, le pro­jet de voie verte a été ex­pli­qué à une cin­quan­taine de per­sonnes lors d’une réunion.

Ma­rie-Fran­çoise Frouel et Jo­sé Col­la­do, conseillers dé­par­te­men­taux, ont in­tro­duit le thème de la soi­rée en rap­pe­lant que ce pro­jet, me­né par le conseil dé­par­te­men­tal de l’Orne, est « un axe im­por­tant de dé­ve­lop­pe­ment du ter­ri­toire (ac­ti­vi­tés spor­tives, hé­ber­ge­ments, res­tau­ra­tion, tou­risme, va­lo­ri­sa­tion d’un cadre en­vi­ron­ne­men­tal, pro­duc­tion agri­cole de qua­li­té, dé­ve­lop­pe­ment du­rable…). »

Yann Bou­de­hent, chef du bu­reau dé­ve­lop­pe­ment du­rable en charge des voies vertes, a dé­voi­lé quelques chiffres. « L’axe Briouze-Ba­gnoles c’est 21,4 km, l’ac­ti­vi­té vé­lo rail de Ba­gnoles est conser­vée en l’état, une va­riante par un che­min fo­res­tier est à l’étude. »

La dé­pense moyenne par jour d’un tou­riste voie verte est de 68 € (vi­site, hé­ber­ge­ment, res­tau­ra­tion, pro­duits lo­caux, en­tre­tien ma­té­riel…)

Le dé­par­te­ment de l’Orne, maître d’ou­vrage, est tra­ver­sé par deux axes im­por­tants la Vé­los­cé­nie et la Vé­lo­fran­cette, l’ob­jec­tif est de per­mettre des connexions entre les dif­fé­rentes voies vertes du ter­ri­toire.

« L’axe Briouze-Ba­gno­lesde-l’Orne bé­né­fi­cie d’un atout im­por­tant, la gare fer­ro­viaire de Briouze, le lien vé­lo-train per­met le dé­ve­lop­pe­ment des dif­fé­rents sites tou­ris­tiques nor­mands. »

Après en­quête, le Conseil dé­par­te­men­tal a ana­ly­sé que ce sont des tou­ristes iti­né­rants qui uti­lisent la voie verte (ma­jo­ri­tai­re­ment ve­nus d’Ile-de-France, d’Al­le­magne et des Pays-Bas) et des uti­li­taires lo­caux (pro­me­nade, ac­ti­vi­té spor­tive, tra­jet sé­cu­ri­sé vers les com­merces…).

Les dé­pla­ce­ments se font à pied, à vé­lo, à dos de che­val et sont ac­ces­sibles aux per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite.

L’amé­na­ge­ment de la voie verte se veut éga­le­ment sou­cieux du dé­ve­lop­pe­ment du­rable. « Un plan de ges­tion des haies est éta­bli, les arbres sont va­lo­ri­sés en bois éner­gie, 3 000 tonnes de rails re­cy­clées en fer à bé­ton. Des fe­nêtres pay­sa­gères se­ront amé­na­gées pour per­mettre la dé­cou­verte et la mise en va­leur du ter­ri­toire (ma­rais du Ha­zé, haie bo­ca­gère, pâ­tu­rage nor­mand, pa­tri­moine bâ­ti…). »

D’ici peu, un co­mi­té de pi­lo­tage va être mis en place avec des élus lo­caux pour une étude de fai­sa­bi­li­té (sous-sol, ou­vrage d’art, as­pects en­vi­ron­ne­men­taux, élé­ments pa­tri­mo­niaux).

L’as­so­cia­tion En­vrion­ne­ment et vie en pays de Briouze a or­ga­ni­sé, ven­dre­di 28 avril, une soi­rée au tour de la voie verte. En bas à gauche, Ma­rie-Fran­çoise Frouel et Jo­sé Col­la­do, en bas à droite, Yann Bou­de­hent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.