Le pa­tron vend à ses cadres

L'Orne Combattante (FL) - - LA UNE - L.L.

Le groupe De­cha­ren­ton, ba­sé à Flers, qui em­ploie 430 sa­la­riés es­sen­tiel­le­ment en Nor­man­die, a été trans­mis à ses cadres.

Le groupe De­cha­ren­ton, dont le siège so­cial est à Flers,qui re­groupe les en­seignes De­cha­ren­ton, So­dia­ma, Le­roux Bro­chard, Au­to­dis­tri­bu­tion Dé­sert et em­ploie 430 sa­la­riés, vient d’être ra­che­té par quatre de ses cadres.

« M. De­cha­ren­ton avait dit, « j’ai réus­si ma vie, j’ai réus­si à trans­mettre l’en­tre­prise à mes en­fants », je n’ai pas réus­si à la trans­mettre à mes en­fants, je réus­sis à le faire avec mes cadres, c’est à peu près la même sa­tis­fac­tion ». Jacques Pel­le­vet avait re­joint l’en­tre­prise de son beau-père en 1967 avant de la ra­che­ter en 1979. 50 ans plus tard, le pré­sident a dé­ci­dé de cè­der son groupe à quatre de ses cadres.

430 sa­la­riés

De­puis mars, Pas­cal Re­nault, Eric Lu­quas, Jé­rôme Cres­pin et Ri­chard Al­leaume sont à la tête du groupe réunis­sant 430 sa­la­riés sur 11 sites, es­sen­tiel­le­ment nor­mands et re­grou­pant les en­seignes De­cha­ren­ton, So­dia­ma, Le­roux-Bro­chard et Au­to­dis­tri­bu­tion dé­sert.

Créé à Saint-Hi­laire-du-Har­couët avant-guerre et ins­tal­lé en 1945 à Flers, De­cha­ren­ton alors spé­cia­liste de l’élec­tri­ci­té au­to­mo­bile a bien gran­di et est de­ve­nu lea­der de la pièce dé­ta­chée au­to/poids lourd en Nor­man­die. « Nous avons di­ver­si­fié nos ac­ti­vi­tés », dé­taille Jacques Pel­le­vet.

Un chiffre d’af­faires de 58 mil­lions d’eu­ros

Au­jourd’hui, le groupe réa­lise 58 mil­lions d’eu­ros de chiffre d’af­faires an­nuel au tra­vers la dis­tri­bu­tion de pièces et ses ate­liers pour les au­to­mo­biles, les poids lourds, l’agri­cole mais aus­si l’in­dus­trie. « Le vo­let agri­cole et in­dus­triel re­pré­sente en­vi­ron 25 % de notre chiffre d’af­faires », ex­plique Ri­chard Al­leaume, di­rec­teur gé­né­ral du groupe et des éta­blis­se­ments De­cha­ren­ton. Il in­ter­vient no­tam­ment dans la main­te­nance des ma­chines in­dus­trielles ou bien en­core sur la par­tie air com­pri­mé.

Le groupe De Cha­ren­ton, c’est aus­si plu­sieurs ré­seaux réunis­sant 140 ga­rages in­dé­pen­dants : Pri­mum Au­to, Pri­mum Car­ros­se­ries, Car’s, AD et AD Ex­pert.

Em­plois sau­ve­gar­dés

Ce pas­sage de té­moins aux quatre di­rec­teurs des en­seignes du groupe lui per­met « d’as­su­rer sa pé­ren­ni­té dans la conti­nui­té ». « Si j’avais ven­du à un grand groupe, il y au­rait for­cé­ment eu des trans­for­ma­tions au ni­veau ad­mi­nis­tra­tif par exemple », pour­suit Jacques Pel­le­vet qui ac­com­pagne les nou­veaux di­ri­geants en as­su­rant la pré­si­dence du conseil de sur­veillance. L’opé­ra­tion a pu se concré­ti­ser avec le sou­tien de fonds d’in­ves­tis­se­ment lo­caux. Un chan­ge­ment qui ga­ran­tit aus­si l’es­prit fa­mi­lial du groupe.

Jé­rôme Cres­pin, Ri­chard Al­leaume, Jacques Pel­le­vet, Pas­cal Re­nault (dé­si­gné pré­sident) et Eric Lu­quas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.