Il aban­donne ses en­fants sur une aire de re­pos de Con­dé-sur-Noi­reau

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

Un homme de 36 ans a com­pa­ru ven­dre­di de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Caen (Cal­va­dos) pour avoir aban­don­né ses deux en­fants sur une aire de re­pos de Con­dé-sur-Noi­reau (Cal­va­dos) après une vio­lente dis­pute avec sa femme. Le père de fa­mille était éga­le­ment soup­çon­né d’avoir me­na­cé de mort le nou­veau com­pa­gnon de sa femme, à La Lande-Pa­try.

« Je ne sais pas ce qui m’a pris, j’ai pé­té un câble ». À la barre, le pré­ve­nu re­con­naît l’en­semble des faits. Seule­ment, il ne les ex­plique pas. Le 24 avril der­nier, le père de fa­mille dé­laisse ses deux en­fants, âgés de six et huit ans, seuls sur une aire de re­pos. Il est un peu moins de 20 h.

Le tren­te­naire vient d’avoir une très vio­lente al­ter­ca­tion avec sa femme, in­fir­mière à Vire. Depuis deux mois, elle a quit­té le do­mi­cile conju­gal à SaintGer­main-du-Crioult (Cal­va­dos) pour s’ins­tal­ler avec son nou­veau com­pa­gnon à La Lande-Pa­try. Alors que les deux pa­rents, en ins­tance de di­vorce, évoquent la garde de leurs en­fants, la si­tua­tion dé­gé­nère.

« On s’est dis­pu­tés, je l’ai bous­cu­lée », re­con­naît le com­mer­cial, qui nie avoir frap­pé sa femme au vi­sage. Hors de lui, l’ac­cu­sé dé­cide alors de par­tir en voi­ture, avec ses deux en­fants. « Vous aviez bu de l’al­cool et vous au­riez pris un an­ti­dé­pres­seur », sou­ligne alors le pré­sident du tri­bu­nal. L’homme concède seule­ment avoir consom­mé deux bières. Rien de plus.

À 300 mètres de la mai­son

Les gen­darmes sont im­mé­dia­te­ment aler­tés. Fi­na­le­ment, c’est le père de fa­mille qui pré­vient lui-même sa belle-mère et lui ex­plique au té­lé­phone avoir lais­sé son fils et sa fille sur une aire de re­pos « à seule­ment 300 mètres de la mai­son ». Les en­fants sont res­tés seuls « cinq mi­nutes, pas plus », af­firme le père.

Dans ses ré­qui­si­tions, le pro­cu­reur re­fuse de mi­ni­mi­ser les faits. « Lais­ser ses en­fants seuls à 20 h, même cinq mi­nutes, ce n’est pas rien », sou­ligne le ma­gis­trat qui re­quiert six mois de pri­son avec sur­sis, ain­si que l’in­ter­dic­tion de ren­con­trer sa femme et le nou­veau com­pa­gnon de cette der­nière.

Après en avoir dé­li­bé­ré, le pré­sident du tri­bu­nal a condam­né le père de fa­mille à deux mois de pri­son avec sur­sis pour les me­naces de mort contre le nou­veau com­pa­gnon de sa femme. Il a par contre été re­laxé des faits de dé­lais­se­ment de mi­neur. B.M.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.