Mo­bi­li­sés pour of­frir un vé­hi­cule à Na­than

L'Orne Combattante (FL) - - FLERS ET SON PAYS - M. M.

Les Boucles du coeur sont or­ga­ni­sées chaque an­née par l’en­seigne Car­re­four. L’ob­jec­tif est de col­lec­ter des fonds au pro­fit d’une as­so­cia­tion lo­cale ou na­tio­nale.

La grande sur­face si­tuée au Trem­blay à la li­mite de Flers et de Saint-Georges-des-Gro­seillers a dé­ci­dé de se mo­bi­li­ser pour Na­than. Ce jeune Mes­séen de 10 ans vit avec une ma­la­die gé­né­tique très rare : la fi­bro­dys­pla­sie os­si­fiante pro­gres­sive, ap­pe­lée com­mu­né­ment la ma­la­die de l’homme de pierre. Elle se ca­rac­té­rise par une os­si­fi­ca­tion des muscles et autres tis­sus.

Opé­ra­tion jus­qu’au 18 juin

Pour fa­ci­li­ter son quo­ti­dien, ses proches ont créé l’as­so­cia­tion Un ave­nir pour Na­than. C’était il y a 8 ans lorsque la ma­la­die a été diag­nos­ti­quée. Les fonds ré­col­tés per­mettent de pal­lier les be­soins de Na­than « qui ne peuvent pas être pris en charge », sou­ligne Gé­ral­dine Nor­mand, sa maman. L’ar­gent de­vra per­mettre aus­si de fi­nan­cer un fau­teuil mou­lé à sa forme en fonc­tion de l’évo­lu­tion de la ma­la­die. « Ça coûte très cher », confirme la maman.

Mais pour le mo­ment le plus urgent est l’achat d’un vé­hi­cule. Le mo­no­space fa­mi­lial com­mence à être fa­ti­gué. Na­than ne sou­haite pas un vé­hi­cule adap­té à un fau­teuil. « Il ne veut pas de rampe. Il ne sup­porte pas de sor­tir par le coffre. Je res­pecte le dé­sir de mon fils. Je me mets à sa place », in­siste Gé­ral­dine Nor­mand. Le choix de la fa­mille s’est donc por­té sur un mul­ti­van. « Ces vé­hi­cules ont de grandes ou­ver­tures et de grandes ban­quettes », sou­ligne la maman de Na­than. Mais voi­là, le coût est éle­vé.

Le ma­ga­sin Car­re­four a dé­ci­dé d’ai­der Na­than à ac­qué­rir le vé­hi­cule avec les Boucles du coeur. « L’opé­ra­tion se dé­roule jus­qu’au di­manche 18 juin », sou­ligne Gré­go­ry Four­nier, di­rec­teur du ma­ga­sin. Les clients peuvent di­rec­te­ment faire une don en caisse. Des roses sont éga­le­ment ven­dues au pro­fit de l’as­so­cia­tion. D’autres opé­ra­tions « comme une vente de crêpes, par exemple », sont éga­le­ment pré­vues.

Samedi 13 mai, Gré­go­ry Four­nier avait convié Na­than et ses proches à vi­si­ter le ma­ga­sin. Ils sont ar­ri­vés un peu avant l’ou­ver­ture et ont dé­cou­vert les cou­lisses de la grande sur­face. Na­than était ra­vi de dé­am­bu­ler dans les al­lées, no­tam­ment au rayon des DVD. L’équipe lui a fait un bon ac­cueil. Il a te­nu à les re­mer­cier.

« Nous sommes tou­chés de l’élan de Car­re­four. Il y a en­core des gens qui ont du coeur. Un grand mer­ci à vous », leur a dit sa maman éga­le­ment pré­si­dente de l’as­so­cia­tion.

Na­than vien­dra à plu­sieurs re­prises à Car­re­four jus­qu’au 18 juin.

L’équipe de Car­re­four se mo­bi­lise pour Na­than, un jeune Mes­séen, at­teint d’une ma­la­die gé­né­tique très rare.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.