Les col­lé­giens au Fes­ti­val Ado

L'Orne Combattante (FL) - - TINCHEBRAY ET SON PAYS -

La 8e édi­tion du Fes­ti­val Ado s’est dé­rou­lée du 2 au 6 mai en poé­sie et en mu­sique dans les rues de Vire. 5 élèves de 4e du col­lège Al­bert Ca­mus ont eu le pri­vi­lège de faire par­tie des 18 sé­lec­tion­nés pour par­ti­ci­per au « BIM dans ta rue ».

Plus de 1 500 élèves, ve­nus de 12 éta­blis­se­ments de Vire et de la ré­gion ont été as­so­ciés aux di­verses ani­ma­tions or­ga­ni­sées en par­te­na­riat avec Le Préau de Vire. 5 co­mé­diens pro­fes­sion­nels du col­lec­tif BIM ont or­ga­ni­sé ces jour­nées théâ­trales. 3 d’entre eux étaient ve­nus en ré­si­dence au col­lège à Tin­che­bray du­rant une di­zaine de jours. Ils avaient réa­li­sé un im­por­tant tra­vail avec les élèves de 4e. Une par­tie de ce tra­vail a été trans­po­sée dans la rue Chê­ne­dol­lé de Vire, cou­pée à la cir­cu­la­tion du­rant le Fes­ti­val Ado et re­bap­ti­sée pour l’oc­ca­sion « rue des arts ».

« Le so­leil était au ren­dez­vous et le pu­blic nom­breux, ex­plique Lau­rence Levé, pro­fes­seure de lettres ayant tra­vaillé avec les élèves et le col­lec­tif BIM, d’abord sur­pris par l’ori­gi­na­li­té de la per­for­mance, le pu­blic a vite été conquis par l’hu­mour et la poé­sie du spec­tacle qui a dé­bu­té dans le jar­din de la mé­dia­thèque pour se pour­suivre tout au long de la « rue des arts », les ar­tistes jouant avec les lieux pour les dé­tour­ner et les faire re­dé­cou­vrir. Le spec­tacle s’est ter­mi­né sur la place du théâtre où les BIMeurs ont été lon­gue­ment ap­plau­dis. Ils ont en­suite in­vi­té les spec­ta­teurs à dé­cou­vrir, dans les cour­sives du théâtre, l’ex­po­si­tion des pho­tos de Pau­line Bayard prises lors des ré­si­dences du col­lec­tif BIM dans les col­lèges de Saint-Se­ver et Tin­che­bray ».

Des cen­taines d’ados au nez bleu

Plu­sieurs struc­tures cultu­relles de la ville de Vire se sont as­so­ciées à ce pro­jet. La mé­dia­thèque et ses jar­dins, la MJC qui a ani­mé un Web ra­dio, le ci­né­ma et la Halle. Des cen­taines d’ado­les­cents ont par­cou­ru les rues de la ville por­tant des nez bleus, signe de ral­lie­ment au fes­ti­val et des bal­lons qu’ils ont lâ­chés vers le ciel. Les col­lé­giens ont pu as­sis­ter à une pro­jec­tion ci­né­ma­to­gra­phique. Ils ont par­ti­cu­liè­re­ment ap­pré­cié la pièce « Tai­sez vous ou je tire », jouée plu­sieurs fois du­rant le fes­ti­val. Cette pièce mise en scène par Cé­cile Arthus a été créée spé­cia­le­ment pour le Fes­ti­val Ado 2017. Elle re­pré­sente une prise d’otages dans un éta­blis­se­ment sco­laire de ban­lieue. Elle est in­ter­pré­tée par des pro­fes­sion­nels mais aus­si par des ly­céens ama­teurs. Ils ont conquis leur pu­blic. À l’is­sue de la re­pré­sen­ta­tion, les ac­teurs ont ré­pon­du à toutes les ques­tions des spec­ta­teurs.

Le Fes­ti­val Ado gagne en am­pleur d’an­née en an­née, de nom­breux élèves se sont ré­vé­lés grâce aux dif­fé­rentes ani­ma­tions réa­li­sées au col­lège. Ils at­tendent avec im­pa­tience de re­ce­voir à nou­veau le col­lec­tif BIM en 2018 à Tin­che­bray.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.