La ferme De­pries­tère de­vient une ré­si­dence confor­table

L’ancienne ferme De­pries­tère, dans le bourg, se trans­forme en ré­si­dence pour per­sonnes âges. C’est un pro­jet que le maire Claude Sal­liot a re­pris à son compte.

L'Orne Combattante (FL) - - ATHIS ET SON PAYS -

La Car­neille.

La ferme De­pries­tère, est très connue des Car­neillais. Si­tuée dans le bourg, l’an­cien maire Dominique Rous­seau vou­lait en faire une ré­si­dence pour per­sonnes âgées. Ache­tée par la com­mune en 2000 puis par la CdC du bo­cage athi­sien qui avait re­pris la com­pé­tence ha­bi­tat, le pro­jet n’a ja­mais abou­ti.

Ar­ri­vé dans la com­mune, Claude Sal­liot a ra­che­té le bâ­ti­ment et a re­pris ce pro­jet à son compte pour en­ga­ger les tra­vaux avec ses de­niers per­son­nels pour le trans­for­mer en ré­si­dence pour per­sonnes âgées. Elle est nom­mée Ar­ju­ra, en guise de clin d’oeil à ses en­fants.

Les pre­miers lo­ge­ments se­ront dis­po­nibles dès le 1er juin. Ce pro­jet glo­bal dé­passe les 200.000 € et se­ra par­tiel­le­ment fi­nan­cé par l’ANAH (agence na­tio­nale d’amé­na­ge­ment de l’ha­bi­tat).

Dans un pre­mier temps, l’étable de ce grand corps de ferme a été trans­for­mée en lo­ge­ment F7. Le bâ­ti­ment prin­ci­pal ac­tuel­le­ment en tra­vaux, abri­te­ra quatre lo­ge­ments d’une sur­face de 50 m2 cha­cun avec un amé­na­ge­ment adap­té spé­cia­le­ment pour des per­sonnes âgées. Une chambre, une cui­sine amé­na­gée, une salle de bains avec douche, des toi­lettes et une pièce de vie.

Loyer à moins de 300 €

« J’ai consta­té que de nom­breuses per­sonnes d’un âge avan­cé vivent en­core iso­lées dans la campagne. Cette nou­velle ré­si­dence s’adresse par­ti­cu­lière à ce pu­blic. Si­tuée dans le coeur de la com­mune qui dis­pose de com­merces de proxi­mi­té très dy­na­miques, c’est un atout avant de choi­sir l’ins­tal­la­tion en mai­son de re­traite ! » com­mente le pro­prié­taire Claude Sal­liot.

Le chauf­fage col­lec­tif est à gra­nu­lés de bois et l’iso­la­tion est à haute per­for­mance en ouate de cel­lu­lose sur les murs.

« J’es­père un clas­se­ment A ou B » souffle Claude Sal­liot qui va construire, dans les deux ans un lo­ge­ment de 60 m2 adap­té pour une per­sonne en fau­teuil. Ce­lui-ci se­ra ac­co­lé au bâ­ti­ment prin­ci­pal. Une pièce com­mune de 60 m2, qui fe­ra fonc­tion de gîte, vien­dra com­plé­ter l’en­semble.

Quand au mon­tant des loyers de ces lo­ge­ments, ils se­ront in­fé­rieurs à 300 € hors frais.

À l’ex­té­rieur, un parc ar­bo­ré avec une petite pièce d’eau est en cours d’amé­na­ge­ment.

Les per­sonnes in­té­res­sées par ces lo­ge­ments peuvent contac­ter Claude Sal­liot au 06.83.25.58.79 ; e-mail : clau­de­sal­liot@ya­hoo.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.