Carte blanche à Art So­nic

L'Orne Combattante (FL) - - LOISIRS -

« La Lu­ciole contri­bue au dé­ve­lop­pe­ment des ar­tistes mais il nous man­quait un vo­let à des­ti­na­tion des as­so­cia­tions qui sont nos par­te­naires sur le ter­rain ! On a donc dé­ci­dé de leur tendre la main avec des soi­rées Carte Blanche. L’ob­jec­tif est de leur ouvrir les portes de la Lu­ciole, l’es­pace d’une soi­rée, et de mettre l’équipe de sa­la­riés de la scène de mu­siques ac­tuelles à leur dis­po­si­tion pour la thé­ma­tique de l’as­so­cia­tion qui as­sure, seule, la pro­gram­ma­tion du soir », confie Loïc Le­comte, le di­rec­teur de la Lu­ciole à Alen­çon.

Ain­si après Elec­tro-Léo, Fok­sa, TFT La­bel, c’est Art So­nic qui se­ra maître des lieux ven­dre­di 19 mai à par­tir de 19 h.

20 000 spec­ta­teurs sur deux jours

L’as­so­cia­tion de Briouze est née en 1995 à l’ini­tia­tive d’un groupe de co­pains qui « sou­hai­tait créer, dans leur com­mune, des évé­ne­ments qu’ils voyait ailleurs ». Le fes­ti­val Art So­nic a vu le jour en 1996. « Notre am­bi­tion a ra­pi­de­ment été de pro­gram­mer des têtes d’af­fiche car on voyait qu’ailleurs, le 100 % Or­nais ne por­tait pas suf­fi­sam­ment », ex­plique Be­noit Lo­ret, le pro­gram­ma­teur.

Lud­wig Von 88 en tête d’af­fiche du pre­mier fes­ti­val fait se dé­pla­cer 700 spec­ta­teurs ! À la qua­trième édi­tion, le fes­ti­val passe à une for­mule sur deux jours. « Et on a chan­gé la date ! On s’est po­si­tion­né en juillet à la place du fes­ti­val de Cou­terne qui s’ar­rê­tait. On est aus­si pas­sé du rock/punk vers la pop/rock et on s’est ex­pa­trié dans la campagne où on a créé un es­pace cam­ping gra­tuit pour les fes­ti­va­liers ». La for­mule sé­duit et at­tire 2 500 spec­ta­teurs.

« Depuis deux ans, on est à 20 000 spec­ta­teurs sur les deux jours : 10 000 par jour. Et on af­fiche com­plet avant l’ou­ver­ture du fes­ti­val ! », se ré­jouissent Be­noit Lo­ret et Xa­vier Car­juzââ, le seul sa­la­rié d’Art So­nic, « re­cru­té à la 10e édi­tion ». Après l’édi­tion « noire » de 2007 mar­quée par la plus faible des fré­quen­ta­tions « et une mé­téo dé­tes­table », le fes­ti­val a re­trou­vé le coeur du bourg, « près de l’église ».

Pour au­tant, ils n’en­tendent pas dé­ve­lop­per da­van­tage ce fes­ti­val or­nais. « Il faut qu’il reste un mo­ment agréable pour tout le monde et no­tam­ment les 450 bé­né­voles. Il faut gar­der cet es­prit fes­tif dans ce vil­lage de 1 600 ha­bi­tants ».

Kids So­nic pour les en­fants

La 23e édi­tion des 21 et 22 juillet af­fi­che­ra, comme les pré­cé­dentes, des têtes d’af­fiche (Asaf Avi­dan, S-Crew, Pe­tit Bis­cuit, Naïve New Bea­ters, Brok­ken Back no­tam­ment) mais aus­si une nou­veau­té : le Kids So­nic, le samedi après-mi­di avec une pro­gram­ma­tion pour les 3/12 ans. Ce qui fait ta­bler les or­ga­ni­sa­teurs sur une fré­quen­ta­tion à 11 000 per­sonnes par jour.

Les bé­né­voles et or­ga­ni­sa­teurs en fe­ront donc la pro­mo­tion ven­dre­di 19 mai lors de la carte blanche d’Art So­nic à La Lu­ciole. Au me­nu du soir : « des groupes qu’on n’a pas pu pro­gram­mer cette an­née et pour les­quels nous avons un réel coup de coeur ». À sa­voir : Al­ba­tross (pop-rock/po­wer-pop, de Rennes), Au­dio­film (pop-élec­tro, de Caen) et Rud­der (rock, de Briouze). Ka­ri­na Pu­jeolle

Carte blanche à Art So­nic, ven­dre­di 19 mai à par­tir de 19 h à La Lu­ciole. En­trée gra­tuite.

L’as­so­cia­tion met à des­ti­na­tion des Briou­zains une na­vette en bus au dé­part du par­king de la mai­rie à Briouze, ven­dre­di 19 mai à 18 h 30. Re­tour vers mi­nuit. Ta­rif al­ler-re­tour : 5 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.