Clé­ment Bu­jar­ra­bal can­di­dat de la France In­sou­mise

Clé­ment Bu­jar­ra­bal, jeune ou­vrier de 25 ans est le can­di­dat de la France In­sou­mise dans la cir­cons­crip­tion de Flers - Ar­gen­tan. Il est sup­pléé par Mar­tine Mon­teg­gia.

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

À 25 ans, Clé­ment Bu­jar­ra­bal dé­fend la France In­sou­mise, le par­ti de Jean-Luc Mé­len­chon dans la cir­cons­crip­tion FlersAr­gen­tan. Le jeune homme ori­gi­naire de Saint-Sau­veur-deCar­rouges sou­haite dé­ve­lop­per le pro­gramme dé­fen­du par l’an­cien can­di­dat aux élec­tions pré­si­den­tielles « en sor­tant des par­tis po­li­tiques par le haut : par­tage des ri­chesses, pla­ni­fi­ca­tion éco­lo­gique, pro­grès hu­main, sixième ré­pu­blique, paix et in­dé­pen­dance, re­fon­da­tion des trai­tés eu­ro­péens. » Au ni­veau lo­cal, ce­lui qui a pour sup­pléante Mar­tine Mon­teg­gia, 60 ans, de­man­deur d’em­ploi de­meu­rant à Om­méel, veut pla­cer l’em­ploi au coeur de sa cam­pagne : « Pre­mière pro­po­si­tion : La dé­fense de l’em­ploi par le pro­tec­tion­nisme so­li­daire, l’in­ves­tis­se­ment dans la tran­si­tion éco­lo­gique et la ré­duc­tion du temps de tra­vail. Re­fu­ser la ra­ti­fi­ca­tion du CETA et s’op­po­ser à tout trai­té de libre-échange qui in­ter­di­rait une ré­gle­men­ta­tion ou loi na­tio­nale pro­té­geant la san­té, l’em­ploi ou l’en­vi­ron­ne­ment. Deuxième pro­po­si­tion : Éra­di­quer les in­éga­li­tés so­ciales (har­mo­nie et éga­li­té des territoires, en droits et en pou­voirs). Ter­ras­ser la fraude fis­cale, pour une autre uti­li­sa­tion de l’ar­gent. »

Dé­mo­gra­phie mé­di­cale

La san­té est éga­le­ment au centre des pro­blé­ma­tiques de sa cam­pagne. « Il est dif­fi­cile de trou­ver cer­tains spé­cia­listes et de plus en plus dif­fi­cile d’ob­te­nir des ren­dez-vous chez les gé­né­ra­listes. La po­pu­la­tion du dé­par­te­ment par ailleurs baisse et le vieillis­se­ment s’ac­cé­lère. Il faut en­cou­ra­ger les struc­tures qui aident au main­tien à do­mi­cile dans les meilleures condi­tions ».

L’agri­cul­ture bio­lo­gique tient éga­le­ment à coeur aux deux can­di­dats qui s’en­gagent «à sou­te­nir l’en­semble des 83 pro­po­si­tions du pro­gramme L’ave­nir en com­mun. » Ils sou­haitent : « or­ga­ni­ser la so­li­da­ri­té na­tio­nale et in­ves­tir pour créer des em­plois de proxi­mi­té non dé­lo­ca­li­sables, en met­tant en place par exemple un plan pour la ré­no­va­tion éco­lo­gique et l’iso­la­tion ther­mique des lo­ge­ments et bâ­ti­ments an­ciens ; fa­vo­ri­ser la construc­tion de lo­ge­ments individuels adap­tés à des per­sonnes âgées avec ac­cès aux soins mé­di­caux et pos­si­bi­li­tés, au choix, de res­tau­ra­tion in­di­vi­duelle ou col­lec­tive ; fa­ci­li­ter la conver­sion en bio­lo­gique des pay­sans qui le sou­haitent ; per­mettre l’ins­tal­la­tion de jeunes, ou de néo-ru­raux, sur des ex­ploi­ta­tions agri­coles de taille moyenne en cir­cuit court. »

Les deux can­di­dats or­ga­nisent des réunions pu­bliques à Tin­che­bray le 31 mai à 19 h 30, salle de l’an­cienne mai­rie, le 2 juin à Flers, à 19 h 30 au 34, rue SaintMi­chel, le 6 juin à Trun et le 9 à Saint-Christophe-le-Ja­jo­let. L.L.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.