Clé­cy : ivre, le Flé­rien frappe son ex-com­pagne

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

Un ha­bi­tant de Flers (Orne) a été condam­né mar­di par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Caen (Cal­va­dos) à un an de pri­son avec sur­sis as­sor­ti d’une mise à l’épreuve de deux ans pour avoir agres­sé son ex-com­pagne, à Clé­cy (Cal­va­dos).

« Al­coo­li­sé, mon­sieur est très dan­ge­reux », sou­ligne le pro­cu­reur de la ré­pu­blique, Be­noit Jeanne. Face à lui, le pré­ve­nu est en pleurs. Il n’ex­plique pas ses actes. Le 19 fé­vrier der­nier, le chauf­feur-livreur de 35 ans se rend chez sa femme, dont il est sé­pa­ré depuis plu­sieurs mois, à Clé­cy. « Très al­coo­li­sé », il cherche alors à l’em­bras­ser.

Seule­ment, son ex-femme re­fuse. Vi­si­ble­ment contra­rié, le tren­te­naire s’em­porte et lui re­proche d’être à l’ori­gine de sa der­nière in­car­cé­ra­tion, il y a six ans. Il l’in­sulte, lui crache au vi­sage avant de lui as­sé­ner plu­sieurs gifles alors qu’elle porte leur fils de quatre ans « apeu­ré » dans ses bras, dé­taille le pré­sident du tri­bu­nal, Christophe Subts. Les gen­darmes doivent ap­pe­ler des ren­forts pour maî­tri­ser l’ac­cu­sé, « alors très vé­hé­ment ». Douze mois ferme re­quis À la barre, le tren­te­naire re­con­naît l’al­ter­ca­tion et l’agres­sion. Mais il ne s’en sou­vient pas. « Se­lon votre fille, les dis­putes sem­blaient pour­tant fré­quentes », re­lève le ma­gis­trat. En 2009, l’ac­cu­sé a été « lour­de­ment condam­né » à deux ans de pri­son pour des faits si­mi­laires. Le pro­cu­reur re­quiert cette fois douze mois de pri­son dont neuf avec sur­sis à l’en­contre du père de fa­mille, qui ex­plique être sui­vi par un ad­dic­to­logue pour ses pro­blèmes d’al­cool.

Son avo­cate mi­ni­mise les faits, sur­ve­nus « dans un contexte par­ti­cu­lier ». Sur­tout, son client « s’est re­pris en mains » depuis cette al­ter­ca­tion. Pour le con­seil, les bi­lans san­guins pré­sen­tés au tri­bu­nal dé­montrent que le tren­te­naire n’a pas bu un seul verre depuis trois mois.

Dans une lettre adres­sée au tri­bu­nal, la vic­time a quant à elle ex­pli­qué vou­loir re­ti­rer sa plainte pour évi­ter la pri­son au père de ses en­fants. Elle as­sure que leurs re­la­tions « se sont apai­sées » depuis qu’il a ar­rê­té de boire. Le tri­bu­nal en a vi­si­ble­ment te­nu compte dans son ju­ge­ment.

B.M.

Le Flé­rien a été condam­né par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Caen, mar­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.