Ap­par­te­ment me­na­cé : « Pas de dan­ger »

L'Orne Combattante (FL) - - CONDÉ ET SON PAYS -

Dans notre édi­tion du jeu­di 18 mai, nous évo­quions la si­tua­tion d’une fa­mille, in­quiète de voir des fis­sures ap­pa­raître dans son lo­ge­ment. Ven­dre­di 19 mai, des agents de Cal­va­dos ha­bi­tat sont ve­nus consta­ter les dé­gâts.

« Les fis­sures sont ef­fec­ti­ve­ment ap­pa­rues suite aux vi­bra­tions de la dé­mo­li­tion sur cer­taines cloi­sons de l’ap­par­te­ment, à cause de points de contacts entre les murs ex­té­rieurs. Ce­la peut ar­ri­ver lors de ce type de tra­vaux. Les fis­sures concernent ex­clu­si­ve­ment des cloi­sons et ne touchent pas la struc­ture du bâ­ti­ment (murs por­teurs), il n’y a donc au­cun dan­ger ni pour notre client, ni pour le bâ­ti­ment », ex­plique le bailleur so­cial.

La dé­mo­li­tion du bâ­ti­ment voi­sin étant ter­mi­née (il reste à dé­blayer les gra­vats), des tra­vaux vont être pla­ni­fiés « dans les plus brefs dé­lais pour notre client (les en­tre­prises in­ter­vien­dront ra­pi­de­ment) pour re­prendre les fis­sures ou chan­ger les cloi­sons si be­soin et me­ner les tra­vaux d’em­bel­lis­se­ment com­plé­men­taires né­ces­saires pour les murs et les pla­fonds (pein­ture) », in­forme Cal­va­dos ha­bi­tat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.