Ro­déos à Flers : trois mo­tards iden­ti­fiés

L'Orne Combattante (FL) - - LA UNE - M. M.

Plu­sieurs jeunes se sont li­vrés à des ro­déos à mo­to, du­rant le week-end du sa­me­di 27 et di­manche 28 mai, entre le centre-ville de Flers et le quar­tier Saint-Mi­chel, no­tam­ment.

Bruit, conduites dan­ge­reuses… Le com­mis­sa­riat de po­lice a re­cueilli de nom­breuses plaintes de ri­ve­rains ex­cé­dés, en par­ti­cu­lier sa­me­di en fin d’après­mi­di et dans la soi­rée.

Ces groupes de jeunes cir­culent à plu­sieurs dans les rues de Flers sou­vent à vi­tesse éle­vée, n’hé­si­tant pas à faire des fi­gures sur une roue et sur des en­gins, de cross en par­ti­cu­lier, qui ne sont pas en règle avec la lé­gis­la­tion. Des faits qui ne datent pas d’hier à Flers mais qui semblent avoir at­teint un nou­veau pa­lier ces der­niers jours.

« De­puis un mois, ça s’est in­ten­si­fié. Il y a un quad et une mo­to de cross qui sont re­joints par des pe­tites mo­by­lettes. Ils s’ar­rêtent rue Sch­netz et font des burns. Ça res­semble à des ro­déos. C’est ef­frayant et stres­sant. Un jour, ils vont ren­ver­ser quel­qu’un », confie une des plai­gnantes, ha­bi­tante de la rue Sch­netz.

Ce que risquent ces in­di­vi­dus

Les po­li­ciers de Flers sont in­ter­ve­nus. Ils ont contrô­lé deux jeunes qui étaient à l’ar­rêt. Leurs mo­tos n’étaient pas en règle. L’une d’elles n’avait même pas de plaque d’im­ma­tri­cu­la­tion. Les en­gins ont été im­mé­dia­te­ment im­mo­bi­li­sés. L’un des deux conduc­teurs a re­fu­sé de se plier au contrôle et n’a pas hé­si­té a ou­tra­gé un fonc­tion­naire. Il a été pla­cé en garde à vue pour ou­trage et ré­bel­lion.

Les in­ves­ti­ga­tions des po­li­ciers au­raient éga­le­ment per­mis d’iden­ti­fier trois in­di­vi­dus par­mi ceux qui ont par­ti­ci­pé à ces ro­déos. Ils se­ront très pro­chai­ne­ment convo­qués au com­mis­sa­riat de po­lice de Flers.

Les po­li­ciers de Flers rap­pellent que la lé­gis­la­tion s’est dur­cie, de­puis février 2017, concer­nant le Code de la route. « Le fait pour tout conduc­teur d’omettre d’ob­tem­pé­rer à une som­ma­tion de s’ar­rê­ter éma­nant d’un fonc­tion­naire ou agent char­gé de consta­ter les in­frac­tions et mu­ni des in­signes ex­té­rieurs et ap­pa­rents de sa qua­li­té est pu­ni d’un an d’em­pri­son­ne­ment et de 7 500 € d’amende », sti­pule la loi. De plus, si les faits « ont été com­mis dans des cir­cons­tances ex­po­sant di­rec­te­ment au­trui à un risque de mort ou de bles­sures de na­ture à en­traî­ner une mu­ti­la­tion ou une in­fir­mi­té per­ma­nente, ils sont pu­nis de cinq ans d’em­pri­son­ne­ment et de 75 000 € d’amende », pré­cise un autre ar­ticle.

Des faits dif­fi­ciles à ré­pri­mer

Le pro­blème des ro­déos à mo­to à Flers avait dé­jà été évo­qué à la table du conseil mu­ni­ci­pal, en février. Yves Goas­doué, le maire, avait rap­pe­lé que ces faits étaient dif­fi­ciles à ré­pri­mer pour les po­li­ciers, les forces de l’ordre ne pou­vant pas « en­ga­ger une pour­suite » qui pour­rait s’avé­rer dan­ge­reuse, voire « en­traî­ner une chute mor­telle ». Les forces de l’ordre dis­posent, tou­te­fois, d’autres moyens d’ac­tion.

Les ro­déos à mo­to ont exas­pé­ré les ha­bi­tants de Flers ce wee­kend. Les po­li­ciers sont in­ter­ve­nus à plu­sieurs re­prises (pho­to d’illus­tra­tion. Cap­ture d’écran You­Tube)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.