Pierre La­teux can­di­dat de De­bout La France

Ce pro­fes­seur re­trai­té re­pré­sen­te­ra le par­ti de Ni­co­las Du­pont-Ai­gnan sur la cir­cons­crip­tion Ar­gen­tan - Flers. Il dé­fend no­tam­ment l’en­sei­gne­ment et le fer­ro­viaire.

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

Orne.

De­bout la France se­ra re­pré­sen­tée dans les trois cir­cons­crip­tions de l’Orne aux élec­tions lé­gis­la­tives des 11 et 18 juin.

Pierre La­teux, 69 ans,de Lou­gé-sur-maire pro­fes­seur re­trai­té, cé­li­ba­taire, adhé­rent de­puis les an­nées 2000 était 2e sur la liste de l’Orne de De­bout La France aux ré­gio­nales, porte ses cou­leurs sur Ar­gen­tan -Flers. Son sup­pléant, Mi­chaël Ric­ci, 31 ans, dé­pan­neur en in­for­ma­tique, ha­bite Li­sieux (14).

Lut­ter contre la dé­ser­ti­fi­ca­tion

« Sur la dé­ser­ti­fi­ca­tion, Coluche l’avait dit il y a qua­rante ans, les tech­no­crates, vous leur don­nez le dé­sert, ils vont cher­cher du sable ailleurs », alors « vous leur don­nez la Nor­man­die, ils iront cher­cher du lait ailleurs. Si vous n’avez pas d’ac­ti­vi­té, c’est de la dé­ser­ti­fi­ca­tion. Il reste les gens qui ont été en ac­ti­vi­té. Mais les jeunes partent ».

Il sug­gère « le dé­ve­lop­pe­ment des Amap, lut­ter contre l’ar­ti­fi­cia­li­sa­tion, le goudronnage et le bé­ton­nage – les deux ma­melles de la France de nos jours ? des bonnes terres agri­coles en trans­fé­rant et en mul­ti­pliant par 200, 300, 400 %… les taxes qu’ont les agri­cul­tures quand ils vendent leurs terres, pour les grandes sur­faces qui veulent s’ins­tal­ler des­sus.

Notre autre com­bat, c’est la mo­no traite, qui est in­ter­dite. Une seule traite par jour per­met­trait à l’éle­veur d’avoir un com­plé­ment d’ac­ti­vi­té pour faire ce qu’il veut. Car là, les éle­vages lai­tiers ar­rêtent les uns après les autres et font de la viande. On va avoir un en­com­bre­ment de viande dont on ne sau­ra plus quoi faire. Les cours vont s’écrou­ler. La mo­no traite per­met­trait d’avoir du lait plus riche, fro­ma­geable. Mais comme il y au­ra moins de lait, il faut un prix ».

Dans le do­maine de la san­té, « il faut ces­ser les fer­me­tures des hô­pi­taux de proxi­mi­té et re­don­ner vie aux éta­blis­se­ments en les équi­pant d’une struc­ture spé­ci­fique : dia­lyse, ma­la­die d’Alz­hei­mer, ra­dio­lo­gie… Il faut contrô­ler les dé­penses de la Sé­cu­ri­té So­ciale et re­voir le fi­nan­ce­ment des re­traites pour toutes ca­té­go­ries ».

En­sei­gne­ment : « re­ve­nir aux bases »

Pierre La­teux veut dé­fendre « non pas l’édu­ca­tion, car c’est aux pa­rents de la faire… » mais l’en­sei­gne­ment. « L’or­tho­graphe et le fran­çais sont des choses qui se perdent. Il faut re­ve­nir aux es­sen­tiels, aux bases. Les jeunes écrivent comme s’ils fai­saient des SMS », dé­plore-t-il.

Un tram-train au lieu de la voie verte

Dans le do­maine des trans­ports, Pierre La­teux dé­plore des routes or­naises « qui se dé­gradent. Le fer­ro­viaire était une so­lu­tion », no­tam­ment sur sa cir­cons­crip­tion. « Cette voie verte à la­quelle je me suis op­po­sé au­rait pu per­mettre la mise en place de tram-trains comme à Mul­house. C’est une so­lu­tion fiable qui marche très bien, c’est du ma­té­riel lé­ger. Ça au­rait pu per­mettre de désen­cla­ver le sec­teur de Ba­gnoles-de-l’Orne et de La Fer­té-Ma­cé en per­met­tant d’y faire du ca­bo­tage. Et d’em­me­ner les gens jus­qu’à Caen, pour­quoi pas puisque le ma­té­riel au­rait été apte à le faire.

De­bout la France compte une di­zaine d’adhé­rents dans l’Orne. Lors du pre­mier tour de la pré­si­den­tielle le 23 avril, le par­ti avait ob­te­nu 5,81 pour l’Orne et 5,93 sur Ar­gen­tan – Flers.

Clau­dine Prod’homme se­ra la can­di­date sur Alen­çon – Domfront. Cette re­trai­tée du com­merce, de l’hô­tel­le­rie et de la res­tau­ra­tion, ma­riée, quatre en­fants et de­meu­rant à Domfront, où elle a été conseillère mu­ni­ci­pale, s’était pré­sen­tée aux lé­gis­la­tives de 2012, aux Eu­ro­péennes et aux ré­gio­nales en tant que tête de liste dans l’Orne. Mi­ckaël Guet­tier, 43 ans, son sup­pléant, de Vas­sy (14), est pé­pi­nié­riste.

Pierre La­teux est le cand­dait de De­bout la France sur Flers - Ar­gen­tan.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.