L’ac­tion de Ci­né­fer­té re­con­nue à tra­vers trois la­bels

Clas­sé art et es­sai, le ci­né­ma Gé­rard-Philipe vient d’ob­te­nir trois nou­veaux la­bels par le CNC. Une re­con­nais­sance pour l’équipe de Ci­né­fer­té qui oeuvre au dé­ve­lop­pe­ment et au rayon­ne­ment de la salle de­puis 2013.

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ ET SON PAYS - Mi­chel Mo­ri­ceau

C’est une pre­mière, de­puis quelques jours, le ci­né­ma Gé­rard-Philipe af­fiche à son pal­ma­rès trois nou­veaux la­bels dé­cer­nés par le CNC (Centre na­tio­nal du ci­né­ma et de l’image ani­mée) : jeune pu­blic ; pa­tri­moine et ré­per­toire ; re­cherche et dé­cou­verte. Un évé­ne­ment que Jo­sé Col­la­do, vice-pré­sident char­gé de la culture à Flers Ag­glo et Jacques Dal­mont, maire de La Fer­té-Ma­cé, ont te­nu à sa­luer le 24 mai der­nier.

40 bé­né­voles

Ou­vert rue Saint-De­nis en 1994 (il a fête ses 20 ans en 2014), le ci­né­ma Gé­rard-Philipe a été long­temps gé­ré par l’OFCL (Of­fice fer­tois de la culture et des loi­sirs) une as­so­cia­tion pa­ra-mu­ni­ci­pale. Voi­là 4 ans, à la dis­so­lu­tion de cette der­nière, les bé­né­voles dé­jà en place ont consti­tué une nou­velle as­so­cia­tion au­to­nome bap­ti­sée Ci­né­fer­té et pré­si­dée par Phi­lippe Con­nan. Sa mis­sion étant d’as­su­rer le dé­rou­le­ment des séances avec un sa­la­rié per­ma­nent Jean-Bap­tiste Lan­glois, dans une salle pro­prié­té de la Ville (et trans­fé­rée à Flers Ag­glo de­puis le 1er jan­vier 2017).

« Dans nos sta­tuts, nous nous sommes fixés pour ob­jec­tifs une pro­gram­ma­tion avec un tiers de films grand pu­blic, un tiers de film d’ani­ma­tion et un autre tiers art et es­sai, et nous nous y sommes te­nus, rap­pelle le pré­sident. Au­jourd’hui, nous sommes entre 40 et 45 bé­né­voles à faire tour­ner la bou­tique, de tous les âges, d’ori­gines so­ciales dif­fé­rentes. Et c’est ce qui fait notre ri­chesse ».

Mon­tée en puis­sance

Avec 20 604 en­trées en 2016, et 15 à 20 séances par se­maine sans comp­ter les écoles, le ci­né­ma a confir­mé son suc­cès, et ce face au dé­ve­lop­pe­ment des autres sup­ports (DVD, in­ter­net, TV grand écran). L’as­so­cia­tion re­çoit une sub­ven­tion de 15 000 € de Flers Ag­glo, et 2 500 € de la Ville pour les séances en plein air. « Cette fré­quen­ta­tion et l’ob­ten­tion des trois la­bels sont le fruit de votre tra­vail de­puis 4 ans, avec un dé­ve­lop­pe­ment de la pro­gram­ma­tion tant au ni­veau de la quan­ti­té que de la qua­li­té, a sou­li­gné Jo­sé Col­la­do. Ac­tuel­le­ment, l’Orne compte 11 ci­né­mas et ce­lui de La Fer­té fait par­tie des plus ac­tifs. Vous êtes les seuls, avec Mor­tagne, à avoir ces 3 la­bels ».

Au cours des échanges, il a été rap­pe­lé la mul­ti­pli­ca­tion des soi­rées ci­né-dé­bat en lien avec d’autres as­so­cia­tions, des séances pour les sco­laires, les re­trans­mis­sions de spec­tacles, d’opé­ras. « Ci­né­fer­té est un par­te­naire pré­cieux pour la col­lec­ti­vi­té. Elle rem­plit sa mis­sion cultu­relle d’édu­ca­tion à l’image, d’ou­ver­ture sur le monde » a com­plé­té le vice-pré­sident. Les tar­fis ac­ces­sibles ont éga­le­ment été mis en avant (entre 4 et 6 €).

Flers Ag­glo

Dé­jà ha­bi­tuée à tra­vailler en ré­seau avec les écoles, les as­so­cia­tions, Ci­né­fer­té voit s’ou­vrir de nou­velles op­por­tu­ni­tés avec le trans­fert de la salle Gé­rardP­hi­lipe à Flers Ag­glo. « Pour ceux qui dou­taient de l’in­té­rêt de re­joindre cette col­lec­ti­vi­té, cette en­trée nous per­met de faire par­tie d’une in­ter­co à 55 000 ha­bi­tants, ce n’est pas rien » a ob­ser­vé Jacques Dal­mont.

Di­rec­trice de la culture à Flers Ag­glo, Co­ra­lie Mia­chon a sa­lué à son tour la réus­site de ce ci­né­ma as­so­cia­tif. « Ci­né­fer­té prouve que l’on peut être am­bi­tieux sur un terr­tioire comme le nôtre, et qu’il n’y a pas que Net­flix qui compte au­jourd’hui. Une as­so­cia­tion comme la vôtre tra­vaille avec la même lo­gique qu’une col­lec­ti­vi­té ». La res­pon­sable a ex­pri­mé le sou­hait que Ci­né­fer­té puisse par­ti­ci­per dé­sor­mais à des évé­ne­ments or­ga­ni­sés par Flers Ag­glo comme la Fête du livre, les Ren­dez-vous de l’été. S’agis­sant des sco­laires du ter­ri­toire com­mu­nau­taire sus­cep­tibles de ve­nir à des séances à La Fer­té-Ma­cé, elle a lais­sé en­tendre que le trans­port pour­rait être pris en charge par l’in­ter­co.

Une pe­tite par­tie de l’équipe de Ci­né­fer­té avec les élus ve­nus sa­luer son tra­vail.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.