CLÉ­MENT BUJARRABAL (FRANCE IN­SOU­MISE)

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

Age : 25 ans Pro­fes­sion : ou­vrier Lieu de ré­si­dence prin­ci­pale : Saint Sau­veur de Car­rouges

Quel par­ti po­li­tique re­pré­sen­tez-vous ?

La France In­sou­mise Pour­quoi dé­fendre les cou­leurs de ce mou­ve­ment po­li­tique ?

La France In­sou­mise est avant tout un mou­ve­ment ci­toyen et po­pu­laire qui se veut en de­hors des par­tis à l’image de Po­de­mos.

Le fait d’im­pli­quer chaque ci­toyen, m’a convain­cu de re­joindre le mou­ve­ment. C’est grâce à ça qu’une can­di­da­ture comme la mienne a pu être por­tée à l’in­ves­ti­ture pour la dé­pu­ta­tion.

Les va­leurs prin­ci­pales qu’il porte sont avant tout l’hu­ma­nisme et l’éco­lo­gie pour en­fin re­trou­ver une har­mo­nie entre les êtres hu­mains, la na­ture et les ani­maux. Vous de­ve­nez dé­pu­té, quelle est votre dé­ci­sion prio­ri­taire pour la 3e cir­cons­crip­tion ?

Je pense que dans une cir­cons­crip­tion comme la nôtre, où la santé est prio­ri­taire, il est in­dis­pen­sable de dé­ve­lop­per les centres mé­di­caux pour que cha­cun puisse avoir ac­cès aux soins de santé au même ni­veau, sur cha­cun des ter­ri­toires.

Des mé­tiers comme ceux des ser­vices à la per­sonne doivent être re­va­lo­ri­sés. Quelle est la pre­mière loi que vous chan­ge­riez ?

Evi­dem­ment la loi El Khom­ri, dite loi tra­vail, doit être la pre­mière loi à être abro­gée.

Elle a dras­ti­que­ment bais­sé le droit des tra­vailleurs et ses ef­fets com­ment dé­jà à se faire res­sen­tir alors que son ap­pli­ca­tion est toute ré­cente.

On ne peut pas es­pé­rer conser­ver les em­plois en fa­ci­li­tant les li­cen­cie­ments comme le per­met cette loi.

Elle a dé­cou­pé le Code du tra­vail et les ré­formes à ve­nir du Pré­sident de la Ré­pu­blique vont conti­nuer dans cette op­tique. Êtes-vous Ma­cron com­pa­tible ? (Pour­riez-vous sou­te­nir l’ac­tion du pré­sident de la Ré­pu­blique)

La France In­sou­mise se pose clai­re­ment en op­po­si­tion au gou­ver­ne­ment et compte sur une co­ha­bi­ta­tion pour blo­quer les ré­formes d’un gou­ver­ne­ment qui ne montre au­cune prise de conscience des pro­blèmes éco­lo­gique et dé­mo­cra­tique.

La baisse des ac­quis so­ciaux et la po­li­tique d’aus­té­ri­té qui veut être me­née par le gou­ver­ne­ment vont être ter­ribles pour les plus pauvres et il faut les pro­té­ger à tout prix. Quelle(s) per­sonne(s) ad­mi­rez-vous le plus ?

Victor Hu­go, pour l’en­semble de son oeuvre et son en­ga­ge­ment po­li­tique Une ci­ta­tion

La fra­ter­ni­té n’est qu’une idée hu­maine, la so­li­da­ri­té est une idée uni­ver­selle. Votre livre pré­fé­ré ?

Les Mi­sé­rables de Victor Hu­go Un film à conseiller ?

Un jour sans fin de Ha­rold Ra­mis Votre passe-temps fa­vo­ri ?

Le jar­di­nage L’air que vous fre­don­nez le plus ? La Mar­seillaise Nom, pré­nom, âge, pro­fes­sion, de votre sup­pléant : Mon­teg­gia Mar­tine, 60 ans, sans em­ploi

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.