Il émet des chèques sur des comptes clô­tu­rés

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

Un homme de 49 ans do­mi­ci­lié à Ron­feu­ge­rai a émis, entre le 22 juin 2014 et le 13 dé­cembre 2016, de nom­breux chèques dans le Cal­va­dos, la Manche, la Mayenne et l’Orne, qui pro­ve­naient de comptes clô­tu­rés de­puis de nom­breuses an­nées. Du ma­té­riel de jar­di­nage, des den­rées ali­men­taires, du car­bu­rant, de l’al­cool ont été ache­tés pour plu­sieurs mil­liers d’eu­ros. Les comptes étant clô­tu­rés, les com­mer­çants n’ont ja­mais été payés.

Le qua­dra­gé­naire était ju­gé de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel d’Ar­gen­tan, mar­di 6 juin, pour ces faits.

Lors de ses au­di­tions, il au­rait re­con­nu les faits met­tant en avant des dif­fi­cul­tés fi­nan­cières. Il dit avoir re­trou­vé par ha­sard ces ché­quiers dans un car­ton et les avoir uti­li­sés en toute connais­sance de cause. Il pense avoir ef­fec­tué entre 4 000 € et 5 000 € d’achats. Il dé­clare par ailleurs ne pas pou­voir rem­bour­ser n’ayant pas d’ar­gent.

Le par­quet re­quiert 8 mois d’em­pri­son­ne­ment dont 3 mois as­sor­tis d’un sur­sis avec mise à l’épreuve pen­dant 2 ans avec obli­ga­tions de tra­vailler et d’in­dem­ni­ser les vic­times.

Me Ca­ro­line Stru­jon-Mar­chand, pour la dé­fense, sou­ligne que son client est un mar­gi­nal, qu’il pré­sente un état psy­cho­lo­gique fra­gile. Pour elle, c’est la fa­ci­li­té qui a dû le pous­ser à com­mettre ces faits.

Le pré­ve­nu a été dé­cla­ré cou­pable d’es­cro­que­ries. Il est condam­né à 8 mois d’em­pri­son­ne­ment dont 3 mois as­sor­tis d’un sur­sis avec mise à l’épreuve pen­dant 2 ans avec obli­ga­tions de tra­vailler et d’in­dem­ni­ser les vic­times. Les quatre par­ties ci­viles consti­tuées se voient al­louer une somme to­tale d’en­vi­ron 2 100 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.