« J’ai cou­ru après lui pour le prendre en pho­to »

L'Orne Combattante (FL) - - CONDÉ ET SON PAYS - M.T.

Mar­di 30 mai, la bou­lan­ge­rie-pâ­tis­se­rie Bru­no, a su­bi un vol à main ar­mée. Noé­mie, la ven­deuse et Lu­do­vic, le pa­tron du com­merce, té­moignent. Lire aus­si en dé­but de jour­nal.

Quelques jours après la ten­ta­tive de bra­quage dans leur bou­lan­ge­rie-pâ­tis­se­rie, Bru­no, le pa­tron et Noé­mie, une ven­deuse, ont le sou­rire.

Pa­ra­doxal, car quelques jours plus tôt, ils ont eu af­faire à une ten­ta­tive de vol à main ar­mée. Mar­di 30 mai, ils ouvrent leur com­merce à 7 h. « On fi­nis­sait notre pe­tit-dé­jeu­ner, nous étions cinq à ce mo­ment-là au four­nil », té­moigne Lu­do­vic, le pa­tron du com­merce.

Noé­mie, une ven­deuse, ac­cueille un homme dans le com­merce. « Il est en­tré les bras croi­sés puis a lan­cé « Donne, donne ! ». »

Sur­prise Noé­mie lui de­mande ce qu’il veut : « Je pen­sais qu’il vou­lait une baguette tra­di­tion­nelle », sou­rit la ven­deuse.

« J’ai crié »

L’homme, d’une soixan­taine d’an­nées, met alors deux doigts sur sa tempe, mi­mant le geste d’une arme, et ré­clame la caisse.

« Je me suis ca­ché der­rière le comp­toir et j’ai crié », pour­suit Noé­mie qui ne pense pas sur le coup à ac­tion­ner l’alarme contre les ef­frac­tions.

L’homme prend la fuite dans la rue. Lu­do­vic, qui a en­ten­du les cris, se pré­ci­pite à la caisse et dé­cide de prendre en chasse le fuyard.

« J’ai d’abord pour­sui­vi la mauvaise per­sonne avant de voir l’homme qui re­mon­tait la rue vers le centre-ville. J’avais mon por­table sur moi. Quand je me suis ap­pro­ché à quelques mètres de lui, je l’ai ap­pe­lé, il s’est re­tour­né puis je l’ai pris en pho­to avec mon téléphone. »

Quelques se­condes plus tard, il contacte la gen­dar­me­rie et leur montre le cli­ché. « Tout s’est pas­sé très ra­pi­de­ment. Le suivre et le prendre en pho­to ont été mes pre­miers ré­flexes », dé­clare Lu­do­vic.

L’homme est ar­rê­té un peu moins d’une heure plus tard dans le centre-ville de Con­dé­sur-Noi­reau.

Ori­gi­naire du pays de Con­dé et connu des ser­vices de gen­dar­me­rie, il a été condam­né, mer­cre­di 31 mai à cinq mois de pri­son ferme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.