Les conseils d’une nu­tri­tion­niste

L'Orne Combattante (FL) - - TINCHEBRAY ET SON PAYS -

L’as­sem­blée gé­né­rale an­nuelle de l’Aide à Do­mi­cile en Mi­lieu Ru­ral (ADMR) de Tin­che­bray s’est dé­rou­lée mar­di 30 mai à l’an­cienne mai­rie. Elle s’est dé­rou­lée sous la pré­si­dence d’Eli­sa­beth Le­tein­tu­rier, en pré­sence du vice-pré­sident : Jo­seph Pru­nier, de la tré­so­rière Gi­sèle Al­la­nic, de la se­cré­taire Ma­rie-Thé­rèse Le­fèvre, de Ma­rine Jen­vrin, res­pon­sable de sec­teur et de Pier­reA­lexis Lam­bert, res­pon­sable du Pôle Fi­nan­cier de la Fé­dé­ra­tion.

L’as­so­cia­tion de Tin­che­bray fait par­tie d’un ré­seau de 22 as­so­cia­tions lo­cales dans l’Orne, dont 4 gèrent un Ser­vive de Soins In­fir­miers à Do­mi­cile (SSIAD). 547 adhé­rents et 191 bé­né­voles font par­tie de l’as­so­cia­tion qui em­ploie 650 sa­la­riés. À Tin­che­bray, 23 sa­la­riés ont réa­li­sé 18 541 heures d’in­ter­ven­tion en mode pres­ta­taire en 2016 chez 158 per­sonnes ai­dées. En mode man­da­taire, ils ont ef­fec­tué 366 heures chez quatre par­ti­cu­liers em­ployeurs. Ces in­ter­ven­tions ont di­mi­nué de 10,69 % dans le pre­mier cas et 17,31 % dans le se­cond cas. Cette chute s’ex­plique par la di­mi­nu­tion de per­sonnes in­té­res­sées, plu­sieurs dé­cès sont à prendre en compte à Tin­che­bray, tout comme plu­sieurs dé­parts vers des mai­sons de re­traite.

Un cré­dit d’impôt jus­qu’à 50 %

La pré­si­dente a rap­pe­lé l’im­por­tance du cré­dit d’impôt pour toutes les pres­ta­tions ADMR « les bé­né­fi­ciaires peuvent bé­né­fi­cier de 50 % ». En 2017, la sec­tion sou­haite pour­suivre sa dé­marche qua­li­té au­près des usa­gers. Elle sou­haite éga­le­ment com­mu­ni­quer ef­fi­ca­ce­ment sur ses pra­tiques. Elle sou­haite dé­ve­lop­per l’opé­ra­tion « Sac à pain ». Cette opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion ini­tiée par la Fé­dé­ra­tion ADMR du Gers se réa­lise avec des par­te­naires, des bou­lan­gers et des com­mer­çants du sec­teur, qui se­ront do­tés de sacs of­ferts par l’ADMR. Ils em­bal­le­ront ain­si le pain à l’aide de ce sup­port de com­mu­ni­ca­tion.

Le tra­vail de mu­tua­li­sa­tion avec le SSIAD de Flers doit se pour­suivre en 2017, ain­si que la té­léas­sis­tance, qui a dé­jà fait ses preuves.

Peg­gy Bi­dard, dié­té­ti­cienne qui tra­vaille en par­te­na­riat avec les pôles de santé sur Tin­che­bray, Flers et Con­dé a dé­taillé un grand nombre de conseils des­ti­nés aux per­sonnes âgées. Elle a in­ci­té les sa­la­riés pré­sents à ap­pli­quer ces mé­thodes afin de pou­voir les trans­mettre au mieux aux per­sonnes âgées dont ils s’oc­cupent. L’alimentation est ba­sée sur l’équi­libre. Il est né­ces­saire d’as­so­cier le som­meil à cet équi­libre. Elle a ex­pli­qué l’im­por­tance des pro­téines quo­ti­diennes dans une alimentation ba­sée sur trois re­pas et des col­la­tions « Pour op­ti­mi­ser l’alimentation, il faut sa­voir frac­tion­ner pour mieux as­si­mi­ler ». Il est im­pé­ra­tif de ne pas dî­ner trop tôt afin d’évi­ter des pé­riodes de jeûne su­pé­rieures à 12 heures qui en­traîne une fa­tigue pour le corps. « Il est im­por­tant de gar­der plai­sir à man­ger. Afin de main­te­nir une masse os­seuse, l’ac­ti­vi­té phy­sique doit être ré­gu­lière. »

Les pro­duits lai­tiers ont leur im­por­tance pour fa­vo­ri­ser le main­tien de la masse os­seuse. La dié­té­ti­cienne a conseillé une ba­nane qui fa­vo­rise l’en­dor­mis­se­ment « après un dî­ner lé­ger bien en­ten­du ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.