Tous les cli­gno­tants sont au vert pour l’Aide à do­mi­cile en mi­lieu ru­ral

L’an­tenne ADMR d’Athis a ai­dé pas moins de 162 per­sonnes en 2016, pour 22.728 heures d’in­ter­ven­tion, soit 6,44 % de plus qu’en 2015.

L'Orne Combattante (FL) - - ATHIS ET SON PAYS -

Athis-de-l’Orne.

L’an­tenne d’Aide à do­mi­cile en mi­lieu ru­ral d’Athis, em­ploie en 2016, 60 sa­la­riés en CDI qui ont ai­dé 162 per­sonnes pour 22.728 h d’in­ter­ven­tions.

Une ac­ti­vi­té en pro­gres­sion de 6,44 % en mode pres­ta­taire, à sa­voir en ser­vice pro­po­sé à la per­sonne.

Les pres­ta­tions de l’ADMR d’Athis sont axées dans quatre do­maines : l’aide à do­mi­cile, qui est le coeur du fonc­tion­ne­ment de l’as­so­cia­tion ; le sec­teur pe­tite en­fance avec la ges­tion de la crèche de la rue Guy-Ve­lay ; les soins in­fir­miers à do­mi­cile et le ser­vice d’ac­com­pa­gne­ment spé­cia­li­sé (ESA pour équipe spé­cia­li­sée d’ac­com­pa­gne­ment) pour les per­sonnes at­teintes de ma­la­dies dé­gé­né­ra­tives (Alz­hei­mer, sclé­rose en plaque et troubles cog­ni­tifs di­vers). Au ni­veau de l’ESA, l’ADMR d’Athis, est un site pi­lote en la ma­tière pour tout l’ouest du dé­par­te­ment de l’Orne qui est di­vi­sé en trois sec­teurs. Les deux autres (centre et est) étant gé­rés par la Mu­tua­li­té fran­çaise.

Des re­tours po­si­tifs

Pour l’en­semble de l’an­née 2016, les ré­sul­tats de ses activités sont tous po­si­tifs.

« Des ré­sul­tats en­cou­ra­geants compte te­nu du contexte éco­no­mique dif­fi­cile que nous vi­vons ac­tuel­le­ment. Il y a beau­coup de dif­fé­rence entre chaque an­tenne ADMR en fonc­tion de son propre dy­na­misme. Athis n’a pas tout à fait le même re­gistre que celle de Flers », ex­plique Ri­chard Pouard, pré­sident du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’ADMR d’Athis de­puis 2010.

L’ADMR, pro­pose des pres­ta­tions tout public en ma­tière de ser­vices de soins, d’aide à la per­sonne pour la préparation des re­pas, le re­pas­sage, le mé­nage, pe­tit bri­co­lage, l’aide à la toi­lette et de garde d’en­fant, sou­tien aux fa­milles.

Ce sec­teur qui re­pré­sente 3.525 h est en pro­gres­sion de 22,9 %.

Au ni­veau de la crèche athi­sienne, dont l’agré­ment porte sur 20 places maxi­mum, 64 en­fants ont été ac­cueillis en 2016, soit 31.900 h, ce qui équi­vaut à une baisse de 4,70 %.

Si le mode pres­ta­taire re­pré­sente plus de 22.000 heures d’in­ter­ven­tion, le mode man­da­taire, fi­nan­cé par des per­sonnes qui em­ploient l’aide à do­mi­cile, est en baisse de 20,26 % pour 1.514 heures d’in­ter­ven­tion. Autre pe­tite baisse, celle du SIAD (ser­vice de soins in­fir­miers à do­mi­cile) dont le nombre d’heures d’in­ter­ven­tion est de 18.761 h pour 84 pa­tients sui­vis a di­mi­nué de 1,26 %.

Une des spé­ci­fi­ci­tés de l’ADMR d’Athis, dont le pré­sident Pouard est très fier, c’est la vi­site de cha­cune des 162 per­sonnes ai­dées en 2016 par l’équipe des 16 bé­né­voles du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion en tan­dem avec les sa­la­riés.

« Nous avons lan­cé ce­la en 2016 et les re­tours sont très po­si­tifs. Ce­la s’ins­crit dans les fon­de­ments de l’ADMR : la proxi­mi­té, la so­li­da­ri­té et la fra­ter­ni­té. »

Au ni­veau de ses struc­tures, 2016 a été l’an­née du lan­ce­ment des tra­vaux de mise en confor­mi­té pour l’ac­cueil du public avec di­vers amé­na­ge­ments, dont une salle de for­ma­tion pour les an­tennes ADMR du sec­teur. Coût du pro­jet : 61.000 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.