La fa­mille Mo­ral­lès par­tage la piste au stade Meillon

Jeu­di 1er juin, c’était l’ef­fer­ves­cence au stade Meillon où la fa­mille Mo­ral­lès mon­tait son cha­pi­teau en vue des re­pré­sen­ta­tions qui sont pro­gram­mées jus­qu’au 11 juin. Une se­maine cir­cas­sienne sous le signe du par­tage.

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ ET SON PAYS - Mi­chel Mo­ri­ceau avec Thier­ry Pot­tier, cor­res­pon­dant de presse

Du 1er au 11 juin, le cirque est à l’hon­neur à La Fer­té-Ma­cé avec la fa­mille Mo­ral­lès, qui est ar­ri­vée au stade Meillon mer­cre­di après-mi­di 31 mai. Une ving­taine de per­sonnes avec 12 ca­mions et ca­ra­vanes.

Dès 9 h, le len­de­main, après les mar­quages au sol, le coup d’en­voi était don­né pour le mon­tage du cha­pi­teau avec une quin­zaine de bé­né­voles ve­nus ren­for­cer l’équipe du cirque. «À chaque fois, nous en­voyons une fiche tech­nique à la col­lec­ti­vi­té d’ac­cueil pour lis­ter nos be­soins en terme d’élec­tri­ci­té, d’eau, mais au­tre­ment, nous sommes au­to­nomes » ex­pli­quait Car­lot­ta.

Sous un so­leil es­ti­val, et sous les re­gards des CM1-CM2 des écoles Jacques-Pré­vert et PaulSou­vray, la gi­gan­tesque toile rouge et jaune s’est éri­gée dans le ciel fer­tois. Les opé­ra­tions se sont pour­sui­vies l’après-mi­di jus­qu’à 17 h et les éco­liers ont pu consta­ter que ce­la ne se fai­sait pas en un cla­que­ment de

doigt. « C’est un cha­pi­teau de 22 mètres de dia­mètre et 9 mètres de haut, qui peut conte­nir 530 spec­ta­teurs. Il faut comp­ter 6 h de mon­tage, avec l’autre cha­pi­teau plus pe­tit où nous ac­cueillons le public, a ex­pli­qué Car­lot­ta. Dans notre fa­mille, tout le monde est po­ly­va­lent. Ceux qui font le spec­tacle, s’oc­cupent aus­si du mon­tage. Le fait d’avoir des bé­né­voles qui nous aident per­met d’al­ler plus vite, mais aus­si d’éco­no­mi­ser notre éner­gie ». Le pot d’ac­cueil qui a eu lieu jeu­di soir 1er juin, sous l’un des cha­pi­teaux éri­gés sur le stade Gas­ton-Meillon, a été l’oc­ca­sion pour le maire Jacques Dal­mont et Jo­sé Col­la­do, conseiller dé­par­te­men­tal, de sa­luer le suc­cès du par­te­na­riat entre la fa­mille Mo­ral­lès, la Ville, des as­so­cia­tions, les écoles et le Conseil dé­par­te­men­tal pour des séances jeune public.

« Nous ve­nons de si­gner le con­trat avec ma­mie Mo­nique » ont pré­ci­sé les élus en clin d’oeil à l’un des membres de la fa­mille Mo­ral­lès. Jo­sé Col­la­do s’est ré­joui de

pou­voir ac­cueillir à La Fer­té-Ma­cé « ce cirque au­tre­ment, pour son es­prit de fête, de joie. Les arts vi­vants, le spec­tacle vi­vant ont leur im­por­tance dans la ci­té. Mon sou­hait se­rait de pou­voir re­nou­ve­ler cette ex­pé­rience ». Les in­ter­ve­nants n’ont pas man­qué de don­ner un coup de cha­peau aux bé­né­voles qui s’in­ves­tissent dans cette opé­ra­tion, à com­men­cer par ceux qui avaient par­ti­ci­pé au mon­tage du cha­pi­teau.

Ven­dre­di ma­tin, les sco­laires ont pu conti­nuer à dé­cou­vrir les cou­lisses avec les ré­pé­ti­tions en vue des re­pré­sen­ta­tions du spec­tacle In Gi­no Vé­ri­tas. Sa­me­di et di­manche, en­vi­ron 400 per­sonnes y ont as­sis­té et en sont res­sor­ties plus qu’en­chan­tées

avec un mes­sage : « si vous n’ai­mez pas le cirque, sur­tout al­lez-y ! ».

En ef­fet, pour bon nombre de per­sonnes ré­frac­taires, l’image du cirque est sou­vent ter­nie par le fait de voir des élé­phants faire le poi­rier loin de leur sa­vane, ou des ota­ries jouer à la ba­balle en rê­vant aux grands es­paces ma­rins.

Avec le cirque « au­tre­ment » de La Fa­mille Mo­ral­lès, pas de chien bi­pède ha­billé, pas de lion sau­tant au tra­vers de cer­ceaux en­flam­més.

Le cirque Mo­ral­lès n’a de cirque que le cha­pi­teau, la piste et l’es­prit voya­geur des ar­tistes. Pas d’ani­maux, rien que des « bêtes » de scène qui vous em­mènent dans un monde fait d’hu­mour, de jon­gle­rie, d’équi­li­bristes, de clow­ne­ries, de mu­sique, de chants et sur­tout de poé­sie qui, no­tam­ment sur le pla­teau fi­nal, rem­plit les spec­ta­teurs d’émo­tions.

Un mé­lange de ca­ba­ret et de théâtre de rue avec rien que des gens, des vrais gens sym­pa­thiques !

Ins­tal­la­tion Des cou­lisses à la piste

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.