80 mil­lions sur la table pour la suite des tra­vaux

L'Orne Combattante (FL) - - ENTRE BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

Alors qu’une nou­velle sec­tion (Lan­di­gou-Dur­cet) a été inau­gu­rée en 2x2 voies il y a quelques jours, la Ré­gion et le Dé­par­te­ment de l’Orne ont si­gné un ac­cord pour fi­nan­cer à 50 % cha­cun la suite des tra­vaux entre Dur­cet et Ar­gen­tan.

Jeu­di 15 juin, Ch­ris­tophe De Ba­lorre, pré­sident du conseil dé­par­te­men­tal et Her­vé Mo­rin, pré­sident de Ré­gion, ont inau­gu­ré avec les élus du ter­ri­toire, la sec­tion Lan­di­gou-Dur­cet.

Une por­tion de 4 km en 2x2 voies dans le pro­lon­ge­ment des tra­vaux com­men­cés en 2011 au dé­part de Flers vers Ar­gen­tan (voir OC du jeu­di 15 juin).

Cet amé­na­ge­ment concerne trois com­munes : Lan­di­gou, Dur­cet et Sainte-Op­por­tune. « Plu­sieurs ou­vrages d’art ont été réa­li­sés : un pas­sage sou­ter­rain pié­ton et un pas­sage in­fé­rieur pour la RD 43 à Lan­di­gou, un pas­sage in­fé­rieur agri­cole et un pas­sage su­pé­rieur pour la voie com­mu­nale 3 0 Dur­cet », dé­voile Jacques Mu­nier, chef du ser­vice grands pro­jets au Conseil dé­par­te­men­tal de l’Orne.

4-5 dé­ci­bels de ga­gnés

La zone des étangs de Gine a bé­né­fi­cié d’un amé­na­ge­ment par­ti­cu­lier. « No­tam­ment sur le plan de l’en­vi­ron­ne­ment avec la concep­tion d’ou­vrages comme cette échelle à pois­son pour la re­mon­tée des an­guilles et un pas­sage pe­tite faune pour la res­tau­ra­tion de la conti­nui­té éco­lo­gique », pour­suit Jacques Mu­nier.

Mon­tant des tra­vaux de cette por­tion de 4 km : 12,5 mil­lions d’eu­ros. « Sans dé­pas­se­ment de coût ni d’ave­nant », tient à sou­li­gner Jacques Mu­nier.

Par ailleurs, un en­ro­bé par­ti­cu­lier a été po­sé alors que des mai­sons sont as­sez proches de la RD 924. « Moins bruyant. Il per­met de ga­gner 4-5 dé­ci­bels. C’est consi­dé­rable. »

Un ac­cord Ré­gion Dé­par­te­ment

En mars 2016, Her­vé Mo­rin avait as­su­ré au Conseil dé­par­te­men­tal de l’Orne que la Ré­gion al­lait fi­nan­cer 50 % des tra­vaux réa­li­sés et en­ga­gés (80 mil­lions d’eu­ros). Soit 19 km jus­qu’à l’A 88 entre Briouze et Se­vrai.

De­puis le 15 juin, c’est of­fi­ciel grâce à la si­gna­ture d’un pro­to­cole d’ac­cord entre la Ré­gion et le Dé­par­te­ment de l’Orne.

Ils pré­sen­te­ront de­vant leurs as­sem­blées pro­chai­ne­ment cette nou­velle conven­tion qui fixe­ra les mo­da­li­tés pra­tiques de fi­nan­ce­ment des études et tra­vaux.

« C’est une conven­tion ga­gnant-ga­gnant avec la Ré­gion. Ce qui est en jeu, c’est l’ac­ces­si­bi­li­té de l’Orne, son dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique mais aus­si la sé­cu­ri­té des usa­gers. Il faut mo­der­ni­ser cet axe », es­time Ch­ris­tophe De Ba­lorre, pré­sident du Conseil dé­par­te­men­tal.

De son cô­té, Her­vé Mo­rin a com­men­cé par ta­cler son pré­dé­ces­seur so­cia­liste à la Ré­gion, Laurent Beau­vais. « La route était la mal ai­mée. Au­jourd’hui, nous fi­nan­çons à hau­teur de 40 mil­lions d’eu­ros les der­niers tra­vaux d’amé­na­ge­ment. Ce pro­jet a un in­té­rêt ca­pi­tal pour le dé­ve­lop­pe­ment du ter­ri­toire et le désen­cla­ve­ment de Flers. »

Les tra­vaux du pro­chain tron­çon dé­bu­te­ront dès cet été entre Sainte-Op­por­tune et Briouze. Ils se ter­mi­ne­ront fin 2018.

Les 37 km entre Flers et Ar­gen­tan de­vraient être ache­vés au plus tard en 2022.

Maxime Tur­ber­ville.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.