Alain Tour­ret as­sez lar­ge­ment de­vant Jean-Phi­lippe Roy

L'Orne Combattante (FL) - - CONDÉ ET SON PAYS -

Même s’il fait sept points de moins qu’au ni­veau de la cir­cons­crip­tion, les élec­teurs de Con­dé-en-Nor­man­die ont plé­bis­ci­té le dé­pu­té sor­tant (LREM) face à Jean-Phi­lippe Roy du FN.

Alain Tour­ret va donc s’en­ga­ger pour son troi­sième man­dat à l’As­sem­blée na­tio­nale après 1997-2002 et 2012-2017.

Le FN est en net re­cul par rap­port aux ré­sul­tats de la pré­si­den­tielle. Seules les com­munes de Lé­nault et Saint-Pierre-la-Vieille ont pla­cé le can­di­dat FN de­vant. Par ailleurs, comme au ni­veau na­tio­nal, ce scru­tin a été mar­qué par l’abs­ten­tion.

Pas­cal Al­li­zard : « Être une op­po­si­tion construc­tive »

Dans un com­mu­ni­qué, le pré­sident de la fé­dé­ra­tion LR du Cal­va­dos et sé­na­teur, ré­agit aux ré­sul­tats du se­cond tour des lé­gis­la­tives.

« La par­ti­ci­pa­tion est trop faible et je le re­grette, consé­quence d’un temps beau­coup trop long, d’une tem­pé­ra­ture beau­coup trop forte et d’un sus­pens beau­coup trop faible. Je fé­li­cite les dé­pu­tés de la Droite et du Centre élus ou ré­élus ce soir, je pense tout par­ti­cu­liè­re­ment à Sé­bas­tien Le­clerc sur la 3e cir­cons­crip­tion. Dans la si­tua­tion que nous connais­sons, ils exer­ce­ront une res­pon­sa­bi­li­té par­ti­cu­lière de vi­gi­lance ré­pu­bli­caine et d’op­po­si­tion construc­tive. Nous le de­vons au Pays, nous le de­vons à nos élec­teurs. »

Le maire de Con­dé-en-Nor­man­die ajoute : « Dé­sor­mais, le Pré­sident de la Ré­pu­blique et son Pre­mier mi­nistre dis­posent d’une large ma­jo­ri­té à l’As­sem­blée na­tio­nale. Nous leur en don­nons acte. Les Fran­çaises et les Fran­çais at­tendent dé­sor­mais d’eux que leurs pro­messes se concré­tisent, que la France se re­dresse et que le chô­mage ré­gresse. J’y se­rai par­ti­cu­liè­re­ment vi­gi­lant. En­fin, les res­pon­sables de la Droite et du Centre ne fe­ront pas l’économie de l’ana­lyse des causes de nos dé­faites dans ces élec­tions qui sem­blaient im­per­dables. L’af­faire Fillon ne nous a certes pas ai­dés mais ré­duire nos échecs à cette seule ex­pli­ca­tion ris­que­rait de nous faire pas­ser à cô­té des évo­lu­tions et des at­tentes de la France d’au­jourd’hui et de de­main. C’est un tra­vail col­lec­tif que nous de­vons en­ga­ger en toute res­pon­sa­bi­li­té et, avec d’autres, j’ai bien l’in­ten­tion d’y prendre ma part. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.