Le voyage en Suisse-Nor­mande Mé­dié­vale se pour­suit

Jeu­di 15 juin, Mi­reille Thiesse dé­di­ca­çait, à la mai­son de la presse d’Athis, le tome IV de Voyage en Suisse-Nor­mande Mé­dié­vale, Pour tout l’or du Houlme.

L'Orne Combattante (FL) - - LOISIRS -

Le Voyage en Suisse-Nor­mande conti­nue, le tome IV vient de sor­tir. Dans les trois pre­miers tomes, Mi­reille Thiesse a fait voya­ger les lec­teurs au temps des sei­gneurs du Moyen-Âge, avec des iti­né­raires al­lant de Fleu­ry-sur-Orne à Ha­blo­ville, en pas­sant par la Roche-d’Oëtre, La Car­neille, Ba­zoches, Pu­tanges… s’ar­rê­tant dans chaque vil­lage pour y faire dé­cou­vrir des tré­sors ca­chés et des lé­gendes in­édites.

Cette fois, dans cette der­nière pa­ru­tion qu’elle a nom­mée Pour tout l’or du Houlme, Mi­reille Thiesse pro­pose 9 autres iti­né­raires, du pays de Briouze, Rânes, Écou­ché et du pays de Flers.

Très fa­ciles à suivre, chaque iti­né­raire est ex­pli­qué pas à pas, telle la ba­lade dans le vieux Briouze, où le pro­me­neur est in­vi­té à ob­ser­ver les ves­tiges du pas­sé glo­rieux des sei­gneurs d’Or­glandes et leur li­gnée. « En 1695, Ni­co­las d’Or­glandes dé­clare, dans son aveu au roi, dé­te­nir, châ­teau, motte et ma­noir clos de fos­sés et ter­rasses de grande an­ti­qui­té, édi­fié par ses pré­dé­ces­seurs. »

À Flers, Mi­reille Thiesse conte l’ori­gine de son nom, da­tant de Ri­chard 1er , au Xe siècle, qui at­tri­bue les terres de l’ouest de la Nor­man­die, à des hommes de confiance, is­sus de la fa­mille du­cale ou très proche. « Jus­qu’à la fin du XIIe siècle, la fa­mille de Flers contrôle cette route de Chartres au Mont-SaintMi­chel, puis la Bre­tagne qui croise la route de Vieux, et plus tard celle de Caen à An­gers, qui passe par Con­dé. La fa­mille de Flers bâ­tit, à la li­mite des puis­santes sei­gneu­ries de Mes­sei et de La Lan­dePa­try, très im­por­tantes au Moyen-Âge, une place forte sur une butte pro­té­gée par des ma­ré­cages et des étangs, comme on le re­trouve en pays du Houlme, à Mes­sei ou à Briouze. »

Flers a été trans­for­mé en ba­ron­nie au XIVe siècle. SaintGeorges-des-Gro­seillers et Au­bus­son ont leur his­toire très liée à celle de Flers.

Une for­mi­dable conteuse

Dans l’iti­né­raire A l’Orée des Bois, le pro­me­neur dé­couvre l’his­toire de La Selle-la-Forge, La Cha­pelle-au-Moine et La Cha­pelle-Biche avec no­tam­ment la lé­gende de la pieuse biche. Une jeune biche blanche, pour­sui­vie par des chas­seurs, s’élance vers une porte ou­verte et trouve un asile pro­vi­den­tiel dans une cha­pelle. Les chas­seurs ignorent le sanc­tuaire dé­sert et s’éloignent. La biche, épui­sée, étanche sa soif dans une co­quille bé­nie, et pro­té­gée par Sainte-Su­zanne, elle s’as­sou­pit. Le moine, la dé­cou­vrant le ma­tin, y voit un signe de Dieu et la nou­velle se ré­pand. Les fi­dèles se mettent à af­fluer pour im­plo­rer la sainte de veiller sur leur propre vie. L’af­fluence est telle, qu’il fut dé­ci­dé d’y fon­der une vraie église, l’église No­treDame.

Les livres de Mi­reille Thiesse offrent aux lec­teurs une autre fa­çon de re­dé­cou­vrir sa ré­gion et sous d’autres éclai­rages. De très belles pho­tos et les illus­tra­tions des lé­gendes peintes par An­dré Thiesse, son ma­ri, en font des livres rares qu’il faut avoir tou­jours près de soi, si­tôt qu’on ar­pente un vil­lage, une rue ou la cam­pagne, pour en dé­cou­vrir les ri­chesses.

Mi­reille Thiesse est une for­mi­dable conteuse et elle dé­crit avec forces dé­tails la vie des sei­gneurs, du VIIIe au XVIe siècle, et leurs réa­li­sa­tions dont il reste des ves­tiges dans cha­cune des com­munes où l’on peut s’ima­gi­ner le quo­ti­dien des ha­bi­tants.

Cha­cun de ses iti­né­raires lui a de­man­dé beau­coup de re­cherches dans les ar­chives, pour com­prendre les liens qui exis­taient avec les grandes créa­tions et mo­nu­ments réa­li­sés à l’époque. Et ain­si, elle a construit l’his­toire des villages.

Pra­tique : les livres de Mi­reille Thiesse sont dis­po­nibles en li­brai­rie et aus­si à l’of­fice de tou­risme de Pu­tanges et à la bou­tique livres de la Roche-d’Oëtre.

Mi­reille Thiesse en dé­di­cace à Athis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.