Le Foyer des jeunes tra­vailleurs pour­rait être li­vré fin 2017

L'Orne Combattante (FL) - - LA FERTÉ ET SON PAYS - Mi­chel Mo­ri­ceau

Après un an, les tra­vaux de ré­ha­bi­li­ta­tion de la Tour 16 vont bon train quar­tier Pré­vert, avec 3 à 4 mois d’avance sur le plan­ning pré­vu.

A l’ini­tia­tive de la Com­mu­nau­té de com­munes La Fer­té / St-Mi­chel, la Tour 16 abri­te­ra d’ici quelques mois : en rez-dejardin, un pôle mo­bi­li­té avec lo­ca­tion de vé­los, central d’ap­pel pour le trans­port so­li­daire ; les ser­vices so­ciaux du Conseil dé­par­te­men­tal, au rez-de-chaus­sée et 1er étage ; le FJT (Foyer des jeunes tra­vailleurs) du 2e au 4e étage avec 22 lo­ge­ments pour 30 places. Chaque en­ti­té au­ra une en­trée dé­diée avec un as­cen­seur. Un coût glo­bal de 3,2 M € dont 2,1 M € pour le FJT.

Comme chaque lun­di avait lieu le 12 juin une réunion de chan­tier entre Mi­ckaël Le­conte, ar­chi­tecte du ca­bi­net JSA et les en­tre­prises, en pré­sence d’Yvon Fré­mont, maire-ad­joint aux tra­vaux et Ben­ja­min Ber­nier, ré­fé­rent pour la Ville. Et les nou­velles étaient plu­tôt bonnes. « Au ni­veau des ex­té­rieurs, nous avons ache­vé trois fa­çades et la fa­çade Ouest est en cours, a ex­pli­qué Mi­ckaël Le­conte. Le par­vis, lui aus­si, est en voie de fi­ni­tion. Il ré­pond aux normes d’ac­ces­si­bi­li­té avec les rampes né­ces­saires. Ce­la n’a pas été évident du fait du dé­ni­ve­lé qui est de 2,50 m entre la chaus­sée et l’ac­cès ».

Li­vrai­sons en trois temps

« Au ni­veau du rez-de­chaus­sée et du 1er étage, nous sommes dans les fi­ni­tions. Les pein­tures sont en cours et le sol se­ra po­sé par la suite, confie l’ar­chi­tecte. Les ser­vices du Conseil dé­par­te­men­tal pour­ront quit­ter les pré­fa­bri­qués et ré­in­té­grer leurs lo­caux dé­but oc­tobre ».

Pour ce qui est de la par­tie FJT, les cloi­son­ne­ments sont en cours « nous avons qua­si­ment 3 à 4 mois d’avance sur le plan­ning et nous pour­rons faire la li­vrai­son à la fin de l’an­née, a es­ti­mé l’ar­chi­tecte. Il faut dire qu’on avait vu large sur la pro­gram­ma­tion et qu’il ne s’agit pas d’une construc­tion, mais d’une ré­ha­bi­li­ta­tion. Nous avons gar­dé toute l’os­sa­ture du bâ­ti­ment exis­tant ».

Par la suite res­te­ront les amé­na­ge­ments au rez-de-jar­din cou­rant 2018.

Lun­di der­nier, la réunion de chan­tier a per­mis de faire le point après un an de tra­vaux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.