Cam­brio­lages au­tour de Tin­che­bray : pri­son ferme pour trois hommes

Mar­di, le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel d’Ar­gen­tan a condam­né deux frères et leur cou­sin à huit mois de pri­son ferme pour cam­brio­lages dans le sec­teur de Tin­che­bray.

L'Orne Combattante (FL) - - BOCAGE ET SUISSE NORMANDE -

Frênes.

Le 25 mars 2014 à Frenes, un homme met en fuite quatre in­di­vi­dus qui viennent de cam­brio­ler son voi­sin. Deux ap­pa­reils pho­to ont été dé­ro­bés ain­si qu’une somme de 100 eu­ros et une paire de gants. Les gen­darmes ouvrent une en­quête et font des rap­pro­che­ments avec d’autres vols si­mi­laires.

Un vol, la veille dé­jà à Frenes d’un or­di­na­teur por­table, de nu­mé­raires, de bi­joux et de bou­teilles d’al­cool. Un autre, le 21 mars à Mon­cy, là c’est un té­lé­vi­seur, des consoles de jeux et des ci­ga­rettes qui sont dé­ro­bés, et un der­nier à Tin­che­bray Bo­cage le 17 avril 2014 où un autre or­di­na­teur por­table, une ta­blette nu­mé­rique, un sac de sport et 80 eu­ros dis­pa­raî­tront.

Quatre jeunes hommes sont ci­tés mar­di 27 juin pour ré­pondre de ces faits. Deux frères de 23 ans et 24 ans, et leur cou­sin de 22 ans ; tous trois sont ac­tuel­le­ment in­car­cé­rés pour d’autres faits. Un homme de 25 ans est éga­le­ment ci­té comme re­ce­leur.

À la barre, tous les quatre ne re­con­naissent que les faits du 25 mars, « ceux du flag » sou­ligne l’un d’eux.

Peu ba­vards, les autres mis en cause disent eux aus­si avoir la mé­moire courte, l’un d’eux di­sant même ne pas se sou­ve­nir de ce qu’il a fait hier.

En­core « la trouille »

Deux des vic­times pré­sentes dans la salle et qui ne se consti­tuent pas par­ties ci­viles re­grettent le sou­rire qu’ar­borent cer­tains mis en cause, l’une d’elle di­sant même avoir la trouille lors­qu’elle rentre chez elle.

Le mi­nis­tère pu­blic dé­montre que les quatre pré­ve­nus sont cou­pables. Fai­sant état de leur at­ti­tude, de la lé­gè­re­té avec la­quelle ils prennent l’au­dience, et rap­pe­lant éga­le­ment leurs ca­siers ju­di­ciaires char­gés, il re­quiert une peine de 8 mois d’em­pri­son­ne­ment avec sur­sis en­vers le re­ce­leur et des peines va­riant entre 12 mois et 8 mois d’em­pri­son­ne­ment pour les trois autres pré­ve­nus.

Le re­ce­leur écope de 6 mois d’em­pri­son­ne­ment avec sur­sis. Quant aux deux frères et à leur cou­sin, ils sont condam­nés à 8 mois d’em­pri­son­ne­ment et un man­dat de dé­pôt est dé­li­vré à l’en­contre de cha­cun, ils sont re­laxés des faits du 24 mars 2014. Ils doivent par ailleurs ver­ser so­li­dai­re­ment 1 000 eu­ros à la seule par­tie ci­vile consti­tuée au titre du pré­ju­dice ma­té­riel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.