Le parc des Mar­gue­rins et l’aire de jeux inau­gu­rés

L'Orne Combattante (FL) - - TINCHEBRAY ET SON PAYS -

Une pre­mière pour Cé­cile Za­pla­na et Jé­rôme Nu­ry qui par­ti­ci­paient en­semble pour la pre­mière fois à une inau­gu­ra­tion. « Ma pre­mière inau­gu­ra­tion en tant que sous-pré­fète » as­su­rait-elle tan­dis que Jé­rôme Nu­ry, ha­bi­tué des lieux étren­nait son man­dat de dé­pu­té.

Sa­me­di 24 juin, les ha­bi­tants de la com­mune nou­velle de Mont­se­cret Clai­re­fou­gère étaient in­vi­tés à dé­cou­vrir le parc des Mar­gue­rins de Clai­re­fou­gère. Un bel espace plan­té de va­rié­tés de frui­tiers, avec des struc­tures de jeux, un pont en bois. « L’idée de re­pen­ser ce lieu in­ex­ploi­té vient des conseillers de Clai­re­fou­gère avant l’exis­tence de la com­mune nou­velle a ex­pli­qué Julien Sal­liot, maire dé­lé­gué. Nous vou­lions un lieu de ras­sem­ble­ment uti­li­sable pour des concerts, des dé­parts de ran­don­nées, des chasses aux oeufs des pique-niques ou tout sim­ple­ment comme espace de jeux pour les en­fants. Il fal­lait re­don­ner un espace de vie au coeur du bourg ».

Quatre prêtres Mar­gue­rin

Le choix du nom si par­ti­cu­lier n’est pas un ha­sard « notre parc est si­tué entre l’église Saint Mar­tin et l’an­cien pres­by­tère. Nous avons ré­per­to­rié quatre prêtres à Clai­re­fou­gère ayant por­té le nom de Mar­gue­rin, qui est l’équi­valent mas­cu­lin de Mar­gue­rite »

Les tra­vaux ont été réa­li­sés par des en­tre­prises lo­cales pour un mon­tant de 52 644 €. Une do­ta­tion d’état aux ter­ri­toires ru­raux de 12 770 € et une aide du Con­seil dé­par­te­men­tal de 8 635 € ont per­mis à la com­mune d’au­to­fi­nan­cer les 31 239 € res­tant à charge.

Jé­rôme Nu­ry a sa­lué le tra­vail des « deux com­plices lo­caux », Julien Sal­liot et Maxime Guil­min, les re­mer­ciant de leur sou­tien et fé­li­ci­tant « leur fraî­cheur dont on a be­soin, ils sont les ami­ca­le­ment vôtre du Bo­cage, com­plé­men­taires et ca­pables de faire gran­dir la ru­ra­li­té. Que notre pays se trans­forme à l’image de cette com­mune, qu’il de­vienne Gi­ron­din après avoir été Ja­co­bi­niste, que l’on rende à la ru­ra­li­té le pou­voir des dé­ci­sions, des res­pon­sa­bi­li­tés et qu’on lui donne des fi­nan­ce­ments »

Cé­cile Za­pla­na a pour sa part ga­ran­ti qu’elle veille­rait à « sou­te­nir les ter­ri­toires ru­raux, l’équi­té et l’in­tel­li­gence à pen­ser les in­ves­tis­se­ments pour une uti­li­sa­tion per­ti­nente des moyens de l’Etat ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.